Sarah-Jeanne Labrosse publie une première photo de grossesse et elle est rayonnante

Tous les détails ici

Monde de Stars
Sarah-Jeanne Labrosse publie une première photo de grossesse et elle est rayonnante

Sarah-Jeanne Labrosse a fait plaisir à ses fans, il y a quelques semaines, en annonçant qu'elle attendait son premier enfant. La comédienne et animatrice, qui est en couple avec le comédien Marc-André Grondin, a publié une photo de grossesse, jeudi, dans sa story Instagram. Et on doit avouer qu'elle est tout simplement rayonnante!

C'est le 30 décembre dernier que la jeune femme a annoncé qu'elle était enceinte, en publiant un carrousel de photos marquantes de son année 2021.

Jeudi, elle a publié une photo récente sur laquelle elle porte fièrement un kit de grossesse qui lui va à merveille.

Voici la photo en question:

Pour l'instant, on ignore tout du futur bébé. On ne sait ni la date à laquelle est prévue sa naissance, ni son nom, ni son sexe. 

Rappelons que, plus tôt cette année, elle avait expliqué à l'émission Bonsoir Bonsoir pourquoi elle avait révélé au public avoir déjà fait une fausse couche. Elle avait abordé pour une première fois la question dans son balado avec la chanteuse Ariane Moffatt. 

« Je m'ouvre parce que cette discussion-là est importante. Elle peut apaiser beaucoup de monde et j'avais l'impression qu'elle pouvait être plus présente. On peut normaliser ça. La fausse couche, le processus vers la maternité, la relation avec la maternité quelle qu’elle soit. J'avais envie de le faire en étant en contrôle », explique Sarah-Jeanne Labrosse à Jean-Philippe Wauthier.

« Je m'en venais ici je me disais : s'il me parle du podcast, peut-être qu'il va me parler de l'épisode sur la maternité, est-ce que je vais être gênée ? Est-ce que j'ai envie d'en parler ?" Mais, c'est ça aussi, c'est de le normaliser. D'en parler ici il y a, peut-être, des hommes et des femmes dans leur salon qui se disent : "ben voyons, est-ce qu'ils sont en train de parler de ça ?" He bien oui, nous sommes en train de parler de fausse couche et de grossesse arrêtées parce que, plus on en parle, plus on va être bon pour en parler, plus on va être bon pour écouter, moins les gens qui vont le vivre vont se sentir seuls, moins il va avoir de tabous. Ce n'est pas obligé d'être lourd d'en parler. [...] C'est lourd, mais on peut en parler avec légèreté des fois », ajoute la comédienne.