Monde de Stars

Gino de Si on s’aimait encore raconte une histoire qui trouble complètement les téléspectateurs

Une histoire qui est tellement triste !

Samuel Sirois

La deuxième saison de Si on s’aimait encore connaît un immense succès sur les ondes de TVA et on peut déjà voir qu’il y a de l’amélioration avec certains couples. Dans l’épisode diffusé le 17 mai, l'attachant Gino, qui est en couple avec Christelle, a discuté avec Louise Sigouin sur ce qu’il lui fait le plus de peine. Puis, il n’a pas été en mesure de retenir ses larmes en parlant du traumatisme que sa tante lui a fait subir durant son enfance.

La nouvelle saison de Si on s’aimait encore est tout simplement extraordinaire et Émily Bégin et Guillaume Lemay-Thivierge et Louise Sigouin font un excellent travail ! 

Dans l’épisode diffusé le 17 mai, Gino a raconté une histoire sur son enfance à Louise Sigouin et il était difficile de ne pas retenir nos larmes.

Voici la conversation qu’ils ont eue :

Louise Sigouin : À cette étape si de ton cheminement, qu’est-ce qui resterait à travailler pour sentir que tu fais une étape de plus, que tu travailles sur quelque chose qui te dérange. 

Gino : Je voudrais vraiment être capable de laisser le passer derrière. J'ai de la misère. J'arrive pas, je suis comme...

Louise Sigouin : Qu’est-ce qui te fait le plus de peine ?

Gino : La violence, j’en ai tellement subi pendant des années. Dernièrement, elle est décédée ma tante. Aujourd’hui je suis assez grand pour avoir peur d’elle. J’aurais vraiment aimé ça lui dire. D’un autre bord, j’étais comme déçu parce qu’elle est décédée puis je n’ai jamais réussi à le faire. Puis là on dirait que ça me crée un blocage.

Louise Sigouin : Tu es comme déçu de ne pas avoir eu le temps ou la possibilité de t’affirmer devant elle ? 

Gino : M’affirmer et lui dire point c’était dégueulasse, à quel point je suis malheureux, à quel point elle a gâché mon enfance. Je ne sais pas comment faire pour passer à autre chose. Puis là, j’aimerais ça passer, j’aimerais vraiment ça mettre tout ça derrière moi. 

Louise Sigouin : Dans le fond, mettre tout ça en arrière, c'est comme d'arrêter d'en vouloir à ta tante ?

Gino : Non, je ne serai jamais capable d’arrêter de lui en vouloir et de lui pardonner. J’aimerais vraiment arrêter d’y penser. 

Louise Sigouin : Qu’est-ce que tu penses qui t’aiderait ?

Gino : Je me suis demandé si je ne devrais pas écrire une lettre que je brûlerais. Je ne sais pas. 

Louise Sigouin : Est-ce que ça te tente qu’on le fasse et je t’accompagne là-dedans ?

Gino : Oui je vais le faire. Je suis tanné d’avoir mal en dedans.

Louise Sigouin : Gino, on s’en va vers le pardon, mais le pardon ne veut pas dire oublier, mais on va faire avec et cette expérience que tu as vécue, il y a des qualités qui vont émerger quand on va tasser la colère, puis on va tasser le ressentiment. C’est cette dimension-là à laquelle on va avoir accès. Mais tout ce que tu n’as pas eu le temps de lui dire, ou tu n’as pas eu la chance, l’opportunité que tu aurais voulue, on va lui écrire. On va lui écrire avec la même ardeur que tu aurais souhaité lui dire en pleine face. Comme si tu te levais debout pour Gino et c’est comme : « À partir de maintenant, je suis le gardien de Gino. Vous allez me passer sur le corps avant de lui faire mal, à lui. » 
Comment tu te sens, là ?

Gino : Je me sens un peu mieux      

Gino de Si on s’aimait encore raconte une histoire qui trouble complètement les téléspectateurs

Une histoire qui est tellement touchante !

Dans l’épisode diffusé le mardi 14 mai, Christelle et Gino ont obtenu une nouvelle qui a complètement changé leur vie. Une chance qu’ils ont qui va leur permettre d’avoir un regard positif vers l’avenir !

Source: Monde de Stars