Michel Charette donne des détails sur ce que traverse Bruno Gagné dans District 31

Tous les détails à l'intérieur.

Monde de Stars
Michel Charette donne des détails sur ce que traverse Bruno Gagné dans District 31

Alors que rien ne va plus pour le sergent-détective Bruno Gagné dans District 31, son interprète, Michel Charette, a donné des détails sur ce que traverse son personnage à l'écran, en entrevue au magazine 7 Jours

« Luc voulait aborder le sujet de la dépression qui peut survenir chez les policiers et les policières qui côtoient la misère humaine à longueur de journée. C’est la même chose pour les premiers répondants. Luc veut démontrer comment ces gens-là peuvent être affectés par ce qu’ils vivent. Je parle à bien des gens qui me disent qu’ils connaissent un gars qui vit ça ou qu’ils sont eux-mêmes passés par là. S’ils ne sont pas en état d’aider les gens, c’est difficile pour eux de faire leur travail. Je les comprends: ça doit être horrible, les images qu’ils ont en tête. Qu’on pense seulement à la violence conjugale et celle faite aux enfants, aux homicides. Ça doit être terrible de vivre ça. Et ça doit être difficile d’arriver à dormir la nuit et de ne pas sombrer dans le stress post-traumatique. Pour revenir à mon personnage, avec tout ce qu’il a vécu, c’est un peu normal qu’à un moment donné il aille moins bien », souligne l'acteur.

S'il ne révèle pas de détails sur ce qui attend exactement le sergent-détective Gagné, il précise que «ça n’ira pas bien tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel ». « À un moment donné, si on n’est pas bien à la maison, on ne peut pas être bien au travail, et vice-versa. Au début, c’est un peu Martine qui l’a sauvé. Et là, il se dit qu’il ne peut pas se retrouver où il était il y a cinq ans; il ne veut pas revivre ça. En plus, il y a l’histoire de la Riopelle, et aussi Dubeau qui revient le hanter. Il n’y a pas grand monde qui serait capable de surmonter ça sainement. C’est bien amené et c’est très le fun à jouer », ajoute le comédien. 

Rappelons que plusieurs internautes étaient inquiets en voyant des images dans les bandes-annonces montrant le policier en train de pleurer, torse nu, son arme à côté de lui.