Gilbert Rozon au coeur d'un scandale sexuel

Tous les troublants détails à l'intérieur...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,079 1.1k Partages

Gilbert Rozon, producteur québécois et fondateur de Juste Pour Rire, se retrouve dans l'eau chaude à son tour. 

Dans la foulée des accusations d'agression et d'harcèlement sexuel pesant sur Harvey Weinstein, dans l'utilisation grandissante du mot-clic #MoiAussi et suite aux troublantes révélations contenues dans un article de La Presse rassemblant les témoignages de 11 personnes ayant été témoins ou victimes de gestes déplacés d'Éric Salvail, voilà qu'une autre personnalité québécoise se retrouve malgré elle sous les projecteurs.

Pour ne pas porter préjudice à ses employés et aux personnes impliquées dans les entreprises qu'il a fondé ou dans lesquelles il est grandement impliqué, Gilbert Rozon a décidé de quitter ses fonctions de plein gré. 

Voici le message qu'il a transmis sur sa page Facebook:

«Déclaration officielle

J’annonce que je quitte dès maintenant mes fonctions de Président du Groupe Juste pour rire, de Commissaire aux célébrations du 375e de Montréal ainsi qu’en tant que Vice-Président de la Chambre de Commerce du Montréal Métropolitain.

Je me retire par respect pour les employés et les familles qui travaillent pour ces organisations ainsi que tous nos partenaires. Je ne veux surtout pas leur porter ombrage.

Ébranlé par les allégations me concernant, je souhaite consacrer tout mon temps à faire le point.

À toutes celles et ceux que j’ai pu offenser au cours de ma vie, j’en suis sincèrement désolé.»

Le web et les médias parlent d'«allégations» à l'endroit Gilbert Rozon depuis que Guillaume Wagner a partagé un message d'opinion sur Facebook. 

L'humoriste y raconte ses quelques altercations avec Éric Salvail, comme quoi l'animateur aurait dit ceci, publiquement, à la radio, envers son ex, Kim Lizotte, parlant de son sexe: «Je le savais! Y’en a un gros hein? Hummm j’aimerais voir ça! Je peux toucher voir?» et comme quoi il l'aurait invité à «rester» avec lui dans la salle de bain, en fixant son regard sur son entrejambe, et alors qu'il se changeait la porte débarrée. Le reste du texte visait Gilbert Rozon:

«Maintenant, parlons du prochain.  Gilbert Rozon  J’ai travaillé pour lui.  Je connaissais son passé.  Je croyais que c’était une erreur de parcours.  Qu’il avait "payé sa dette".  Et puis j’ai entendu des histoires.  Et puis d’autres.  Et des récentes. Ça commence à sortir.  Ça va continuer de sortir.  Je ne travaillerai plus pour Juste pour rire tant et aussi longtemps qu’un agresseur en sera le patron. Il y a des années où mes participations à Juste pour rire représentaient presque la moitié de mon année de salaire. L’intégrité a un prix. Mais je ne payerai jamais aussi cher que les victimes. Quand des hommes brisent des vies, la moindre des choses est de briser le silence.»

Pour savoir ce qu'Éric Salvail avait à dire sur les allégations portées contre lui, CLIQUEZ ICI.

Pour voir la réaction de V Télé,CLIQUEZ ICI.

Pour en savoir plus sur ce qui advient d'Éric et les fantastiques à Rouge FM, CLIQUEZ ICI.

Pour en savoir plus sur les allégations portées contre Éric Salvail, CLIQUEZ ICI.

Partager sur Facebook
1,079 1.1k Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Facebook de Gilbert Rozon