Éric Salvail au coeur d'un scandale sexuel

Toute l'histoire ici...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
3,447 3.4k Partages

Onde de choc dans le milieu du showbiz ce matin...

Dans la foulée du mouvement #moiaussi, qui a poussé plusieurs personnes à avouer avoir été agressées ou harcelées, Éric Salvail se retrouve maintenant pointé du doigt par des gens du milieu qui se sont confiés à la journaliste Katia Gagnon de La Presse.

Un seul a témoigné en révélant son nom. Marco Berardini, un coiffeur/maquilleur, allègue qu’en 2003, après avoir refusé une première fois les avances d'Éric Salvail, ce dernier s'est déshabillé devant lui quelques semaines plus tard lors d'un rendez-vous qui se voulait professionnel. 

« Je me suis retourné. Il m’a dit :“Pas besoin de te retourner. Tu veux probablement voir”. Il m’a dit qu’il était fier de son corps et qu’il était très sexy pour son âge. À ce moment, j’ai commencé à avoir envie de partir. » (...)- Marco Berardini, présumée victime

Le témoignage de Marco Berardini ne s’arrête pas là et il n'est pas le seul à avoir témoigné dans le reportage de La Presse.

Ce serait pas moins de 11 personnes qui se sont entretenues avec la journaliste Katia Gagnon.

« Les gens se disent que ça fait partie du milieu. Mais on accepte beaucoup de comportements qui n’ont pas de bon sens », confie une autre personne sous le couvert de l'anonymat.

Éric Salvail a rencontré La Presse en compagnie de ses avocats mais a décidé de ne pas donner émettre de commentaires pour l'instant.

Ci-dessous, deux extraits des témoignages que l’on peut lire dans La Presse:

« En réunion, il s’est levé debout, il a sorti son pénis, et il m’a demandé ce que je ferais pour l’exciter. Je n’ai pas réagi. Il s’est rassis et la réunion a continué. C’est une des choses les plus bizarres que j’ai vécues. Mais c’est ton employeur. Tu ne veux pas lui déplaire. » - Témoignage anonyme rapporté par La Presse

« Quand arrivait un nouveau gars cute sur le plateau ou un invité cute, il faisait ce que faisait Marcel Aubut : il spottait le gars en faisant des commentaires et il s’essayait. Je l’ai vu pogner le cul d’un nouveau caméraman sur un plateau de télé en faisant des gestes qui, s’ils étaient ceux d’un mononcle sur une stagiaire, auraient donné lieu à une plainte. »- Témoignage anonyme rapporté par La Presse

On vous invite à lire l'article complet de La Presse en cliquant sur le lien ci-dessous. Plusieurs allégations troublantes y sont lancées.

Partager sur Facebook
3,447 3.4k Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Instagram