Éric Salvail brise le silence concernant les allégations d'inconduites sexuelles

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,798 1.8k Partages

La Presse a dévoilé ce matin un article comprenant les témoignages de 11 personnes, dont 10 ayant gardé l'anonymat et dénonçant les inconduites sexuelles d'Éric Salvail. 

L'animateur et producteur s'est prononcé pour la première fois sur toute l'affaire il y a quelques minutes: 

«Je vous avoue être fortement ébranlé par les propos publiés ce matin. J’aborde cette situation avec énormément d’empathie pour tous ceux et celles à qui j’aurais pu causer un malaise ou quelque forme de préjudice que ce soit. Je n’ai jamais eu l’intention d’indisposer quiconque. En pareilles circonstances, j’ai la chance d’avoir le soutien de mes proches, de mes collègues et de mon conjoint. Je choisis donc de prendre une pause professionnelle de quelques jours. Une pause qui me permettra de faire le point sur les événements».

Pour en savoir plus sur ce qui advient d'Éric et les fantastiques à Rouge FM, CLIQUEZ ICI.

Pour en savoir plus sur les allégations portées contre lui, CLIQUEZ ICI.

Ci-dessous, deux extraits des témoignages que l’on peut lire dans La Presse:

« En réunion, il s’est levé debout, il a sorti son pénis, et il m’a demandé ce que je ferais pour l’exciter. Je n’ai pas réagi. Il s’est rassis et la réunion a continué. C’est une des choses les plus bizarres que j’ai vécues. Mais c’est ton employeur. Tu ne veux pas lui déplaire. » - Témoignage anonyme rapporté par La Presse

« Quand arrivait un nouveau gars cute sur le plateau ou un invité cute, il faisait ce que faisait Marcel Aubut : il spottait le gars en faisant des commentaires et il s’essayait. Je l’ai vu pogner le cul d’un nouveau caméraman sur un plateau de télé en faisant des gestes qui, s’ils étaient ceux d’un mononcle sur une stagiaire, auraient donné lieu à une plainte. »- Témoignage anonyme rapporté par La Presse

Partager sur Facebook
1,798 1.8k Partages

Source: Facebook d'Éric Salvail · Crédit Photo: Facebook d'Éric Salvail