Mike Ward dit le fond de sa pensée sur la mort d'un professeur décapité en France

Il n'a pas mâché ses mots!

Publié le par Monde de Stars dans Viral
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La tragédie d'un enseignant en France retrouvé mort décapité après avoir présenté des caricatures du prophète Mahomet en France aura fait le tour du monde. Et Mike Ward, ardent défenseur de la liberté d'expression, a aussitôt réagi à la nouvelle en partageant lui-même l'une d'entre elles.  

Sous un dessin montrant Mahomet qui tient une pancarte où il est écrit « Je suis Charlie », l'humoriste y a été d'un bref, mais poignant message à l'attention des proches de la victime. 

« Triste pour la famille de la victime. Triste pour la France. Triste que la liberté d’expression soit chose du passé », écrit Mike Ward, dans la nuit de samedi à dimanche sur Facebook.

Le meurtre de cet enseignant aura indigné bon nombre de personnes et la journée de dimanche prévoit d'être remplie de manifestations à travers la France. Des responsables de partis politiques, des associations, de même que des syndicats prévoient prendre les rues d'assaut dans de nombreuses grandes villes, dont Paris, Lyon, Toulouse, Strasbourg, Nantes, Marseille, Lille et Bordeaux. 

Rappelons que Samuel Paty, un enseignant et père de famille âgé de 47 ans, est mort décapité vendredi à proximité de l'établissement scolaire où il travaillait, en banlieue de Paris. 

Son meurtrier présumé est ensuite tombé sous les balles de la police. 

L'enseignant aurait montré durant un débat en classe des caricatures du prophète Mahomet et aurait également demandé aux étudiants s'ils souhaitaient ou non les regarder. 

Onze personnes ont été placées en garde à vue à la suite de sa mort, dont le père d'un élève qui s'était montré outré de ce cours dans plusieurs vidéos où il a rendu publiques sur internet les coordonnées du professeur. L'homme aurait même rencontré la directrice de l'école pour réclamer le congédiement de l'enseignant, qui avait avant sa mort reçu plusieurs appels de menaces. 

Parmi les autres personnes interpellées, des proches de l'assaillant, et certaines personnes ayant dénoncé le professeur. 

Depuis 2015, les attentats jihadistes en France ont fait 259 victimes. Le journal Charlie Hebdo, qui avait publié les caricatures et été la cible d'un attentat, prévoit également manifester, dimanche. L'attentat dont sa salle de rédaction a été le théâtre avait fait 12 morts et 11 blessés. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Facebook · Crédit Photo: YouTube