La bouleversante lettre d'une ex-suicidaire à Alexandre Taillefer

«Le problème est beaucoup plus profond...»

Publié le par Monde de Stars dans Viral
Partager sur Facebook
3,208 3.2k Partages

Le passage hautement émotif d'Alexandre Taillefer à Tout le monde en parle il y a quelques semaines a non seulement touché le Québec entier, il a rejoint plusieurs personnes qui se sont reconnues à travers la douleur de l'homme d'affaires ainsi que celle de son fils, qui s'est enlevé la vie en décembre 2015.

Dans la plus récente édition du magazine Voir, dans lequel il signe une chronique mensuelle, Alexandre Taillefer raconte que malgré qu'il ait été heurté par les messages de haine qu'il a reçus au beau milieu de la tempête médiatique suscitée par les propos de Jeff Fillion, l'ancien Dragon s'est dit touché par les encouragements et les commentaires positifs.

Un courriel qu'il a reçu a particulièrement touché Alexandre Taillefer, qui a demandé à son auteure, Isabelle, la permission de le publier dans sa chronique. En voici un bouleversant extrait:

"J’ai commencé ma dépression à peu près au même âge que lui. Je ressentais un mal de vivre incompréhensible. Je broyais du noir, au point de songer à la mort tous les jours, toutes les heures, voire chaque minute. Avant l’époque d’Internet, j’ai lu tous les romans d’horreur disponibles à la bibliothèque. J’ai découvert la mort sous toutes ses coutures, froidement étalée en toutes lettres. J’avais même étudié différentes méthodes, choisissant les plus expéditives. Me réveiller à l’hôpital constituait ma plus grande peur. Je ne voulais surtout pas rater mon coup.

En effet, je refusais de partager mes sentiments. J’avais honte de me sentir ainsi. Après tout, j’avais tout pour me sentir heureuse: une famille aimante, un petit ami, ma propre chambre. Première de classe, je ne fumais pas et ne consommais ni drogue ni alcool. Adolescente parfaite, n’importe quel parent aurait voulu m’avoir comme enfant. Je réussissais tout dans la vie. Demander de l’aide représentait un échec, et ça, c’était inacceptable."

Elle poursuit un peu plus loin en priant Alexandre Taillefer de ne pas prendre le blâme pour le suicide de son fils:

"Le message que j’aimerais vous laisser est que vous n’êtes absolument pas responsable de ce qui est arrivé. Personne ne l’est en fait. Votre fils avait sa personnalité propre, mais surtout une vision du monde temporairement déformée. Je peux vous assurer que cette vision nous paraît bien réelle.

Ne revenez pas en arrière sur une hypothétique chicane ou mésentente. Le problème est beaucoup plus profond. Si mes parents l’avaient appris, je me serais probablement enfuie au plus vite. Je n’aurais pas eu le courage de leur faire face. S’il vous en avait voulu, il vous aurait laissé une lettre pleine de fiel. Il arrive parfois qu’il n’y ait juste pas d’explication."

Pour lire l'échange de courriels intégral entre Isabelle et Alexandre Taillefer, on vous invite à lire la chronique complète d'Alexandre Taillefer en suivant le lien ci-dessous.

Partager sur Facebook
3,208 3.2k Partages

Source: VOIR · Crédit Photo: Capture d'écran YouTube