Guy Nantel met le feu à Twitter en s'insurgeant contre Hydro-Québec

Il n'a peut-être pas tort...

Publié le par Monde de Stars dans Viral
Partager sur Facebook
546 546 Partages

Guy Nantel a démontré une fois de plus qu'il n'avait pas la langue dans sa poche. L'humoriste ne s'est jamais gêné pour dénoncer les politiciens ou les puissants de ce monde, lui qui fait dans l'humour d'actualité plutôt cinglant. Cette fois-ci, il s'en est pris à Hydro-Québec, via Twitter, condamnant la pratique de plus en plus courante de la société d'État d'augmenter ses tarifs d'électricité, malgré des surplus de plusieurs milliards payés en trop par les consommateurs. 

Voici le tweet en question, qui a été partagé près de 500 fois et qui a suscité une guerre de mots avec Hydro-Québec:

Voici un aperçu de la conversation entre Hydro-Québec et Guy Nantel initiée par son tweet: 

Hydro-Québec:

« Un écart de rendement n'est pas de la surfacturation. Vous avez payé le tarif approuvé par la Régie de l'énergie, pas un sou de plus. Ce qui est appelé ici trop perçu est l’écart entre notre budget projeté et notre budget réel. »

« Il y a théoriquement trois possibilités en fin d’année pour Hydro-Québec, quand on parle de notre budget d'opérations.

1. Arriver PILE sur ses prévisions réalisées 1 an et demi à l’avance sur un budget de 12 milliards, ce qui est pratiquement impossible.

2. Arriver au-dessus du budget prévu et être en déficit.

3. Arriver en dessous du budget et générer un écart (appelé trop-perçu par certains).

Quelle Hydro est la mieux gérée? Celle qui dépasse son budget ou celle qui arrive en dessous? Poser la question, c’est y répondre. »

Guy Nantel: 

« Lâchez le copier-coller des relations publiques, on l'a vu 100 fois cette formule-là. Arriver au-dessus d'un budget gonflé quand on est un monopole, ça fait pas de vous autres des grands gestionnaires.

Évidemment, plusieurs internautes se sont rangés du côté de l'humoriste, dénonçant à leur tour les pratiques de plus en plus irritantes d'Hydro-Québec:

« Le pire est que les gestionnaires s'octroieront une prime pour les profits et une autre pour l'augmentation des tarifs... La Régie de l'énergie fait quoi? Y reçoivent une prime du gouvernement s'ils n'interviennent pas? Déprimant... Moi dans 4 ans je m'en souviendrai.. Et vous? » 

« C'est le principe! Peu importe le montant, on veut ce qui nous revient! »

« Est ce que le mot vol, est trop fort? »

Ces citoyens ne sont visiblement pas les seuls à s'insurger des agissements d'Hydro-Québec. La Fédération canadienne des contribuables (FCC) a récemment lancé une pétition, qui a déjà récolté 56 000 signatures et qui réclame que le gouvernement Legault modifie la loi actuelle afin que les trop-perçus soient retournés intégralement dans les poches des clients d’Hydro-Québec.

Depuis 2017, le gouvernement du Québec oblige la société d’État à remettre au moins 50 % des trop-perçus, par un mécanisme de traitement des écarts de rendement. Le restant des trop-perçus demeure dans les coffres du gouvernement du Québec.

Partager sur Facebook
546 546 Partages

Source: Le Peuple
Crédit Photo: Facbook