Congés de maternité: l'humoriste Mathieu Cyr prend la défense des femmes

Son message est assez clair

Publié le par Monde de Stars dans Viral
Partager sur Facebook
137 137 Partages

Il est probable que vous ne connaissiez pas tous l'humoriste Mathieu Cyr, mais ceux qui le connaissent savent qu'il travaille dans le milieu de l'humour depuis qu'il a gradué de l'École nationale de l'humour en 2007. Depuis sa sortie de l'école, il a été très prolifique, se produisant aux quatre coins du Québec, à Paris et à Liège en Belgique.

Plus récemment, Mathieu Cyr a fait un tabac aux côtés de l'humoriste Jérémy Demay avec leur chanson ironique sur l'arrivée tardive du printemps, Il est où le printemps, il est où.  Sur Facebook, la publication a récolté près de 1 millions de vues en une semaine. 

Récemment, il s'est ouvert sur les réseaux sociaux sur un sujet qui lui tient à coeur, soit le respect des congés de maternité. En effet, plus tôt aujourd'hui il a publié un message important sur les préjugés reliés aux congés de maternité:

« J'ai une amie qui tombe en "congé de maternité" ce weekend. Hier, quand elle a sorti son stock de son bureau, certains collègues l'ont regardé comme si elle les abandonnait et lui ont souhaité "bonnes vacances" ...Comme si elle partait pendant des mois se la couler douce dans le sud. ??‍♂️ »

« J'ai écrit là-dessus y'a deux ans. C'est toujours d'actualité. Bon "congé" Marie-Anne! Tu m'enverras des photos de tes vacances! ? »

L'humoriste faisait référence à un long message qu'il avait publié sur son compte Facebook et dont la pertinence lui avait rapporté près de 30K mentions J'aime et généré près de 4000 commentaires. Nous avons sélectionné les passages les plus frappants de cette sortie en faveur des congés de maternité:

« Je sais bien qu'on utilise le mot "congé", parce qu'on prend congé du boulot rémunéré. Mais j'ai quand même l'impression que si c'était les gars qui s'absentaient majoritairement du boulot pour élever leurs kids, on n'utiliserait jamais le mot: "congé" »

« Dormir à coups de deux heures. Cuisiner. Re-cuisiner. Laver du linge. Re-laver du linge. Ramasser des gogosses. Re-remasser des gogosses. Porter du mou six mois de suite. Se dire qu'on est une larve. Prendre une marche jusqu'au dép. Se dire qu'on est sortie. Trouver qu'y'est tard à sept heures du soir. S'enfarger dans ses cernes. Glisser dans une flaque de régurgi. S'péter la tête su'l manque de sommeil. Répéter pendant 12 mois...» 

Une chance qu'il y a encore des gens qui ont toute leur tête! 

Partager sur Facebook
137 137 Partages

Source: Facebook
Crédit Photo: Facebook