Simon Durivage pourrait poursuivre Denise Bombardier

Il ne la trouve pas drôle du tout...

Publié le par Monde de Stars dans Télé
Partager sur Facebook
1,140 1.1k Partages

Dimanche dernier, sur le plateau de Tout le monde en parle, il y avait tellement d'action que les propos de Denise Bombardier concernant l'ancien animateur vedette de Radio-Canada, Simon Durivage, sont presque passés inaperçus. Mais pas aux oreilles du principal intéressé...

Rappelons les faits. Lors de son passage à l'émission de Guy A Lepage, Denise Bombardier a directement visé son ancien collègue de la défunte émission Le Point au début des années 80 et elle n'a pas été tendre du tout.

«Il a heurté tant de gens. (...) C’était quelqu’un qui ne respectait pas les autres, qui était grossier, vulgaire. J’entrais le matin, et je l’entendais dire : ‘‘La tabarnak, elle...’’», a-t-elle affirmé durant l’émission.

Elle revenait sur un passage de son livre, qu'elle vient de lancer, intitulé Une vie sans peur et sans regret. Denise Bombardier explique sa décision d'inclure ses accusations à l'endroit de Simon Durivage dans son livre au nom de tous ceux qu'elle a vu pleurer en raison du tempérament allégué de l'ancien chef d'antenne.

Pour ceux qui s'attendaient à ce que ce dernier commente publiquement les allégations, il faudra oublier cela. Contacté par le Journal de Montréal, Simon Durivage s'est contenté d'une brève réponse qui en dit long sur la façon dont il compte répondre à Denise Bombardier.

«Si je réponds, vous vous rendez compte? On s’embarque, là... Je n’ai rien à dire. Je ne parlerai qu’en présence de mon avocat. Si je parle, on va engager une polémique qui n’arrêtera plus. Pour l’instant, je n’ai rien à dire», a martelé l'ancien animateur.

Les mots clés ici sont "avocat" et "pour l'instant". On lit facilement entre les lignes les intentions de l'ancien collègue de Denise Bombardier, qui était jusqu'à tout récemment revenu d'une croisière en Europe.

Une histoire à suivre, donc... Voici, ci-dessous, les commentaires marquants de madame Bombardier à son propos à Tout le monde en parle.

  • «Je ne lui en veux plus, mais il a heurté tellement de gens dans la boîte. C'était quelqu'un qui ne respectait pas les autres, qui était grossier et vulgaire, a-t-elle déclaré. J'entrais le matin et je l'entendais dire: ''La tabarn*k, elle on va la faire..."»
  • «Je l'ai vu insulter des gens. [...] C'est son fond de carrière, tout le monde a connu des expériences avec lui.»
  • «Tous les gens que j'ai vu pleurer et qui étaient stressés, et qui avaient peur de perdre leur contrat, donc qui ne pouvaient pas s'en aller. [...] Je trouve que c'est tellement injuste.
Partager sur Facebook
1,140 1.1k Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Facebook