Safia Nolin s'ouvre avec émotion sur l'absence de son père

Elle aborde aussi les critiques acerbes à son endroit

Publié le par Monde de Stars dans Télé
Partager sur Facebook
21 21 Partages

La chanteuse Safia Nolin était de passage à l'émission Bonsoir bonsoir mardi soir, aux côtés de Manon Massé, Jean-Sébastien GIrard et Pierre-Yves Lord. La chanteuse est revenue sur l'absence de son père, sur les critiques acerbes dont elle a été victime et sur l'industrie de la musique. 

On le sait, l'artiste ne fait  pas l'unanimité, mais les critiques les plus dures à son endroit ne concerne ni sa voix, ni sa musique, mais plutôt son apparence physique et la façon dont elle s'habille. Rappelons-nous le tollé qu'elle avait soulevé au gala de l'ADISQ en 2016, simplement avec sa tenue vestimentaire que certains trouvaient trop décontracté pour l'événement. La chanteuse avait finalement eu sa revanche l'année d'après en étant sacrée « Interprète féminine de l'année » au même gala. 

D'entrée de jeu, l'animateur de Bonsoir bonsoir Jean-Philippe Wauthier aborde le sujet délicat du père de Safia, dont la chanteuse parle dans son dernier album Dans le noir.

« Dans cet album-là, tu te livres beaucoup, mais avec précision. Dans Sans titre, tu parles de ton père. Ton père que t'as pas vu depuis 15 ans. Ça forme quelqu'un pas voir son père pendant 15 ans, ça a une implication? » commence Wauthier.

« Ben c'est pas l'fun, là, mettons. Sauf que là j'suis contente parce qu'après la thérapie, puis des rencontres avec des gens super patients et empathiques, c'est-à-dire mes amis qui ont mangé une claque parce que j'étais vraiment très insécure en relation, là, j'suis différente, tu sais. Ça fait que oui, ça a fait des gros trous dans ma personnalité, ça a fait des manques. Des fois, quand ça ne va pas full bien j'ai comme un genre de: ''Ah! Personne m'aime!'' ou ''Les gens vont partir''. Mais finalement, overall, ça va mieux. » de répondre Safia. 

Elle revient ensuite sur son passage houleux à l'ADISQ.

« Mettons l'ADISQ là, ça a été vraiment poche là. C'était pas mettons aller à Disney World, c'était comme l'inverse d'aller à Disney World.  Sauf que après, ça fait que je m'affirme tellement plus. »

Finalement, Jean-Philippe Wauthier tente d'en apprendre plus sur l'industrie musicale et les revenus auxquels les artistes peuvent s'attendre. 

« Il n'y a pas d'argent en musique, Il y en a vraiment pas beaucoup. Après ça, moi vu que j'ai un passé très précaire au niveau de l'argent, j'ai tout pilé mon cash [...] Tout mon truc est vraiment calculé. Je suis contente, mais ça vient avec de l'anxiété. » 

Même avec 2 millions d'écoutes sur Spotifiy en 2017, Safia reçoit « des peanuts, un pot de peanuts. Pour vrai, c'est rien, vraiment pas beaucoup. Mais je pense que jamais les gens ont écouté autant de musique et autant de musique différente. »

Le préjugé qui gosse le plus Safia Nolin?

« Le monde pense toujours que je mange des cheeseburgers pis des ribs là, pis j'suis végétarienne depuis 15 ans, pis j'suis vraiment grano. »

Vous pouvez visionner l'entrevue au complet juste ici.

Partager sur Facebook
21 21 Partages

Source: Radio-Canada
Crédit Photo: Instagram