Bloqueur de pub détecté

C’est grâce aux publicités que nous pouvons vous offrir le contenu que vous aimez tout à fait gratuitement. Pour continuer à voir le contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités SVP.

Pierre Bruneau donne des nouvelles de son cancer et revient sur le décès de son fils

Pour plus de nouvelles sur vos vedettes favorites, visitez notre site mondedestars.com !

Cimon Asselin

L'émission Ouvre ton jeu avec l'animatrice Marie-Claude Barrette est un véritable succès alors que vous êtes nombreux à ne rien manquer ! Lors du premier épisode de la saison, Marie-Claude s'est entretenue avec Nathalie Simard dans une entrevue extrêmement forte en émotions. Cette semaine, c'est maintenant au tour du grand Pierre Bruneau de s'amener au micro et il a été incroyable, donnant notamment des nouvelles de son cancer. 

Vous pouvez voir l'entrevue ci-dessous:


Voici un extrait de l'entrevue de Pierre Bruneau avec Marie-Claude Barrette : 



Marie-Claude Barrette
 : « Tu as quand même eu un diagnostic de cancer il y a quelques années.



Quand tu as entendu, encore une fois, le mot cancer, comment tu as réagi à ce moment-là ?
 »

Pierre Bruneau : « En fait, comme journaliste, tous les jours, on lisait des nouvelles sur le cancer (…) et moi je savais qu’on s’en allait vers un.
 
Une personne sur deux va avoir un cancer dans sa vie. Alors je me suis dit bon ben ça arrive et ça m’arrive à moi.

La chance que j’ai, c’est un cancer qui est probablement très facile de suivre (,,,) et j’ai eu deux récidives après et puis ça a permis de juste me concentrer sur la bataille qu’on avait menée.

Puis j’ai vécu ça (…) en 2016 j’étais diagnostiqué (…) en 2018 j’ai une récidive et puis je suis à l’hôpital. J’ai été opéré et tout ça. Je rentre au travail le lundi (…) on était le lundi de Pâques et j’apprends que Jean Lapierre meurt dans un accident et moi je viens de vivre une opération.  
 
J’ai eu une hospitalisation, j’ai été opéré le jeudi, le vendredi et le samedi, je suis à l’hôpital. Le dimanche je sors, le lundi je suis à la maison et le mardi je suis au travail.

Je ne veux en parler à personne de ce que j’ai vécu, mais là j’arrive puis là j’apprends que Jean Lapierre et mon collègue décède.

Alors j’ai comme eu une espèce de deux deuils. Mon deuil à moi de savoir que je m’en vais vers un risque que je ne connais pas et là, la mort de Jean Lapierre.

Je ne me sentais tellement pas ma place. J’ai passé à travers ça aussi, je n’en ai jamais parlé… j’en ai parlé cinq ans plus tard quand j’ai publié le livre.
 »
 

Ouvre ton jeu



 
Marie-Claude
 Barrette : « Mais ça, est-ce que ça a changé ta relation avec le temps ? »
 

Pierre Bruneau : « C’est là que j’ai décidé que tout ce qu’on reportait, on ne le fera pas (…) alors je ne me suis pas arrêté à dire je vais mourir.

J’ai un calendrier. On a tous une échéance, mais j’ai accepté la mienne. 
» 
 


Marie-Claude Barrette : « Mais tu avais été peut-être sensibilisée à ça ? Tu as vu ton fils trouver ses solutions jusqu’à la dernière seconde. »
 

Ouvre ton jeu



Pierre Bruneau
 : '' Jusqu’à la dernière semaine, je te dirais, ne jamais abdiquer. Tsé savoir qu’il y a toujours quelque chose d’autre qui peut arriver.

Pas d’acharnement, mais qui peut arriver et qui permettent à tout le moins un soulagement dans la période que tu vis et qui est plus difficile.

Maintenant j’y pense même plus. On a des examens de routine et chaque fois que j’y vais, Ginette me pose toujours la même question « Comment tu te sent ? » avant d’y aller et je dis « Je suis sûr que ça va bien aller » puis effectivement, je n’ai aucune crainte et si ça arrive, parce que ça peut arriver, je me dis que c’est un privilège d’avoir eu la santé jusque là.

Il y a des choses qu’on ne contrôle pas et certainement pas ça.
 
J’ai trop vu d’enfants mourir, j’ai trop vu accompagner trop de familles, accompagner des gens qui me disaient comment on fait pour vivre.

Un deuil, c’est un éléphant qu’on doit manger une tranche à la fois. Une tranche à la fois et puis on y va tranquillement.

Une fois, deux fois, ce n’est surtout pas avoir d’indigestion. Tu veux tout gérer ça et c’est difficile à dire.
 
C’est long le processus et ce n’est pas la même chose pour tout le monde.

Mais un deuil doit se vivre. 
» 
 

Ouvre ton jeu



Une superbe entrevue ! Bravo à Pierre Bruneau pour sa belle ouverture ! 

Vous pouvez visionner cet excellent épisode en entier en visitant le lien plus bas : 

Articles recommandés:

Ne manquez rien de l'actualité de vos vedettes préférées!
Ne manquez rien de l'actualité de vos vedettes préférées!