Monde de Stars
On a eu droit à une grande première, dimanche, à Tout le monde en parle et les fans en ont long à dire
Tout le monde en parle

On a eu droit à une grande première, dimanche, à Tout le monde en parle et les fans en ont long à dire

Tous les détails ici

Monde de Stars

Monde de Stars

On a eu droit à un moment de télévision bien particulier, dimanche soir à Tout le monde en parle. Pour une entrevue sur le grand retour d'Un gars une fille, qui célèbre ses 20 ans avec quatre épisodes spéciaux de trente minutes, Guy A. Lepage a troqué sa chaise d'animateur pour celle d'invité, alors que Marie-Lyne Joncas a pris sa place à l'animation.

À la fin de son entrevue avec la ministre Sonia Lebel, Guy A. Lepage a annoncé: « Après la pause: Sylvie Léonard! »

Ce à quoi Marie-Lyne Joncas a immédiatement ajouté: « Non, non, non non. Après la pause: Guy A. Lepage et Sylvie Léonard! ». On ne sait pas si c'était une réelle surprise ou si le tout avait été soigneusement planifié, mais on a vu la surprise dans le regard de l'animateur.

On a eu droit à une grande première, dimanche, à Tout le monde en parle et les fans en ont long à dire

Et surtout, c'était un beau clin d'oeil de voir, au retour de la pause, Marie-Lyne Joncas présenter ses invités: « Ce sont les interprètes originaux du plus grand succès international de la télé québécoise: voici Sylvie Léonard et Guy A. Lepage! »

Il faut avouer que ça faisait chaud au coeur de voir Sylvie et Guy descendre les marches de Tout le monde en parle sous les applaudissements nourris du public.

On a eu droit à une grande première, dimanche, à Tout le monde en parle et les fans en ont long à dire

C'est donc une Marie-Lyne Joncas en contrôle et très fébrile qui a pris le contrôle du plateau et qui s'est amusée à s'approprier certains des classiques de l'émission comme « Manon, pèse su'l piton » ou encore « La question qui tue! »

Et elle s'est permise un « merci d'avoir accepté l'invitation de Tout le monde en parle, Guy, on sait que tes dimanches soirs sont bien occupés! »

Mais il faut avouer que c'était très à propos que Guy A. Lepage soit reçu et célébré pour souligner ce magnifique cadeau qu'il fait au public québécois.

On a eu droit à une grande première, dimanche, à Tout le monde en parle et les fans en ont long à dire

« C'est la faute de Dominic Tardif!, a révélé Guy A. Un journaliste de La Presse qui m'appelle au mois d'avril passé en me disant, Guy, le 1er mai ça va faire 25 ans Un gars une fille, veux-tu m'accorder une entrevue? J'ai dit ben ouais, cool! Il est super fin, on jase une demi-heure. À la fin, il me dit, est-ce que ça pourrait revenir? Je lui dit pantoute! C'est un projet qu'on a arrêté au bon moment, tout le monde a des bons souvenirs: non! 

Et là le lendemain matin, je me dis: ben voyons, je suis don' ben épais, pourquoi je lui ai dit ça? On a 60 ans, nos enfants sont élevés, il y a des nouveaux enjeux, on n'est plus la génération au pouvoir, il me semble qu'il y a du matériel! J'ai écrit une couple de trucs, j'appelle Sylvie, je lui dit qu'on devrait faire une émission spéciale d'une heure. Un cadeau pour le public, une heure, un gars une fille, où est-ce qu'ils sont rendus? »

On a eu droit à une grande première, dimanche, à Tout le monde en parle et les fans en ont long à dire

« As-tu des idées? Oui j'en ai beaucoup! » ajoute Sylvie avec un grand sourire.

Guy A. Lepage poursuit: « Je l'invite à la maison, on a passé toute une soirée tous les deux à parler. On a toujours eu le goût de retravailler ensemble, mais on savait qu'on pouvait juste faire Un gars une fille. Je n'aurais pas pu jouer dans une série où j'étais son avocat, c'est impossible.

On a proposé le projet à Radio-Canada qui a dit: on n'en veut pas de votre heure. On ne sait pas comment vendre ça. Pouvez-vous faire des demi-heures? Donc on a décidé de faire quatre demi-heures, en cadeau, pour les 25 ans d'Un gars une fille. Où est-ce qu'ils sont rendus. »

Voici les premières images qui ont été publiées:

« Ça a été très, très, très facile! », confie Sylvie Léonard au sujet de reprendre les tournages, 20 ans après la dernière émission D'un gars une fille. « De toute façon, des retrouvailles entre Guy et moi il n'y en avait pas, parce qu'on a toujours été en contact. Sur le plateau, c'était vraiment juste comme si avait eu un été d'arrêt. C'est drôle parce que la première scène qu'on a faite, ça a été très facile et finalement, au montage, c'est la première prise de la première scène qui a été choisie. »

On a eu droit à une grande première, dimanche, à Tout le monde en parle et les fans en ont long à dire

« Et nous on ne répète pas, ajoute Guy A. Lepage. On se fait une lecture avec l'équipe technique et après ça, on part le kodak. Et tant qu'on n'a pas dit Coupez! on peut dire n'importe quoi. Et quand on recommence une autre prise, comme c'est un plan séquence, ça nous permet de changer des petites affaires. On a tout le temps fonctionné comme ça! »

Marie-Lyne Joncas a demandé au couple chouchou de la télévision québécoise si leur dynamique de couple avait changé dans cette nouvelle mouture.

« Elle a changé en partie », répond Sylvie Léonard « Parce que...on a passé trente ans ensemble! Alors c'est sûr que dans un couple, passer trente ans...mais nos tempéraments sont les mêmes! »

Guy A. Lepage ajoute: « Mais, on a deux enfants. Et quand tu as des enfants qui sont devenus des jeunes adultes, c'est eux qui te ramènent à la réalité d'aujourd'hui. Il y a des nouveaux enjeux. Tous les enjeux depuis quelques années qui deviennent controversés ou censurés, on les a pris en note. Et j'ai écrit sur chacune de ces affaires-là! »

On a eu droit à une grande première, dimanche, à Tout le monde en parle et les fans en ont long à dire

Voici un extrait de l'entrevue où Guy A. Lepage et Sylvie Léonard nous parlent des scènes d'intimité dans la nouvelle version d'Un gars une fille:

Les fans étaient visiblement très heureux de revoir Guy et Sylvie et ont décidément hâte aux quatre épisodes spéciaux qui seront disponibles dès le 9 mars sur l'Extra de tou.tv, avant d'être diffusés à Radio-Canada au mois d'avril.

Articles recommandés:

Source: Tout le monde en parle