Mario Pelchat avait une très bonne raison d'être en colère, la voici!

On comprend mieux, maintenant...

Publié le par Monde de Stars dans Télé
Partager sur Facebook
68 68 Partages

Mario Pelchat s'est retrouvé bien malgré lui au centre d'une controverse cette semaine alors que plusieurs jeunes artistes du milieu musical québécois s'en sont pris à lui à la suite de ses critiques du gala de l'Adisq...

Le chanteur québécois ne s'attendait sûrement pas à être la cible d'une campagne de moqueries à la suite du Gala de l'Adisq, mais c'est pourtant bel et bien ce qui est arrivé. Klo Pelgag, Safia Nolin et plusieurs autres s'en sont pris à Mario Pelchat sur les réseaux cette semaine, car il a avancé que Guylaine Tanguay aurait dû remporter un trophée.

Mais, est-ce que Mario Pelchat mérite de se faire autant ramasser? Non, pas si on regarde les chiffres d'albums vendus, selon la chroniqueuse Sophie Durocher du Journal de Montréal.

"Première position : Agnus Dei, Mario Pelchat et les prêtres. Deuxième position : Noël ensemble, Mario Pelchat et les prêtres. Troisième position : La Route, 2frères, produit par Mario Pelchat. Cinquième position : Nous autres, 2Frères, produit par Mario Pelchat. Sixième position : Mon livre vert, Guylaine Tanguay, produit par Mario Pelchat.

On peut traiter Mario Pelchat de tous les noms, mais il faut admettre une chose : ce gars-là a du flair, du pif, de l’instinct. Il a manifestement compris quelques petits trucs sur le marché de la musique. Peut-on lui lancer des fleurs avant de lui lancer des briques ?"-Sophie Durocher, Journal de Montréal

La chroniqueuse se dit d'ailleurs tannée de ces "chicanes de vedettes"...

"Si les petites chicanes de « vedettes » passionnent le milieu, je ne suis pas si sûre que le grand public s’intéresse à ça. Si le style de musique de Klo Pelgag vous branche, vous allez l’écouter, peu importe qu’elle ait reçu une catin dorée dimanche soir ou pas. Et si Guylaine Tanguay vous allume, le fait qu’elle n’ait rien gagné vous passe huit pieds par-dessus la tête. Ce que Mario Pelchat a soulevé comme débat, au lendemain du gala de l’ADISQ, avec son opposition Klo Pelgag vs Guylaine Tanguay, ce n’est rien d’autre que le sempiternel débat œuvre d’auteur vs œuvre commerciale, ou élite vs peuple."- Sophie Durocher, Journal de Montréal

Voilà qui remet les choses en perspective... Et vous, êtes-vous déçus que Guylaine Tanguay n'ait rien gagné à l'Adisq? Croyez-vous que Mario Pelchat avait raison de s'indigner?

Partager sur Facebook
68 68 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Facebook