Mariloup Wolfe se prépare au pire...

Toute l'histoire ici...

Publié le par Monde de Stars dans Télé
Partager sur Facebook
320 320 Partages

Mariloup Wolfe sera bientôt au centre de plusieurs discussions entourant son rôle dans la série Sur-Vie, un projet qu'elle avait entamé avec son ex, Guillaume Lemay-Thivierge.

On sait tous ce qui est arrivé depuis... 

D'ailleurs, l'actrice s'attend à ce que plusieurs "trolls" sur les réseaux sociaux s'en donnent à coeur joie dans les commentaires déplacés et les mauvaises blagues.

"Oui, je suis une actrice, et mon personnage est sur le bord de la séparation. Il y a des parallèles que les gens vont pouvoir faire : il y a des blagues sur l’adultère, des dialogues qui ont des échos dans ma vie. Mais ça ne me dérange pas. Ce qui est dit dans le scénario est ce qui est dit de toute façon dans les médias. C’est ce que les gens radotent dans leurs chaumières ; les rumeurs et tout ça, je l’assume. Les réseaux sociaux, les potins, la vie publique, ça fait mal à un certain moment, mais on n’a pas le choix de se construire une carapace pour passer au travers si on veut continuer dans ce milieu", confie l'actrice en entrevue à La Presse.

La comédienne dit avoir beaucoup appris à se distancer des réseaux sociaux depuis la désolante histoire impliquant le blogueur déchu Gab Roy.

"Pourquoi leur donner de l’importance ? Si on ne les nourrit pas, ils vont disparaître. Je l’ai vécu récemment avec un gars qui commentait méchamment tout ce qui me concernait sur les réseaux sociaux. Ça a duré des mois. J’ai fini par me tanner et je lui ai écrit en privé. Il ne croyait pas que c’était vraiment moi au début. Je lui ai demandé ce que je pouvais faire pour calmer la haine qu’il entretenait à mon égard. Il s’est excusé en me disant qu’il ne pensait pas que j’en serais blessée. Et il m’a avoué qu’il voulait juste mettre de l’huile sur le feu et « faire jaser les matantes »", raconte Mariloup.

En tout cas, nous on a bien hâte de voir cela et certainement pas pour bitcher Mariloup!

Partager sur Facebook
320 320 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Instagram