Monde de Stars
La production de l’île de l’amour ne veut pas de diversité corporelle et rien ne leur fera changer d’avis
Capture d'écran - Instagram  

La production de l’île de l’amour ne veut pas de diversité corporelle et rien ne leur fera changer d’avis

Tous les détails à l'intérieur

Monde de Stars

Monde de Stars

Quand on regarde les photos des candidats de l’île de l’amour en maillot de bain, on remarque une tendance généralisée : les garçons sont musclés et les filles sont minces…

On est loin de la volonté populaire qui invite à une meilleure représentation de tous les corps sur nos écrans.

Questionnés par le journal Métro, la production et les animateurs sont toutefois clairs et francs : il n’y aura pas plus de diversité dans les prochains candidats à faire leur entrée dans l’aventure.

L’île de l’amour est un format international, adapté dans 25 pays. Si la production doit suivre une bible très très précise de règles pour filmer son émission, ça serait donc la raison du manque de diversité dans la télé-réalité de TVA. C’est comme ça et ça ne sera pas autrement!

« Love Island, c’est un format qui est présent dans 25 pays. Ça vient avec un enrobage qui est la plage, la piscine, le maillot de bain. Même sur leurs photos, les insulaires sont en maillots de bain parce qu’ils sont toujours dehors. Il fait chaud, il fait beau, on n’est pas sur une montagne de ski », explique le producteur, Mathew McKinnon, en entrevue avec Métro.

Les deux animateurs et narrateurs, Naadei Lyonnais et Medhi Bousaidan sont du même avis que leur producteur : « Dans les choses qui font partie du format, c’est que ce sont des gens qui correspondent à un certain standard de beauté » explique l’animatrice. « Quand je regarde un certain type d’émission, je sais que c’est à peu près ça. Mettons, si je regarde le 100 mètres masculin aux Olympiques, je ne vais pas commencer à dire que ça manque de diversité corporelle ou qu’il n’y a pas de filles » ajoute Medhi.

Naadei se veut toutefois rassurante puisqu’elle explique que si on ne trouve pas de diversité corporelle, on l’a trouvera ailleurs : « On va voir encore cette année, comme l’année passée, des gens qui viennent de plein de backgrounds différents et qui sont de plusieurs couleurs. Après, est-ce que c’est possible d’inclure toutes les sortes de diversité dans un show? Je pense que la réponse est non. Par contre, pour moi, ça reste un enjeu important».

L’émission dissone un peu des autres émissions de rencontre qu’il existe au Québec, comme Occupation Double, ou même l’amour est dans le pré qui misent sur plus de diversité corporelle, d’origines ou d’orientation sexuelles. L’émission sera diffusée le 18 avril 21h à TVA.

On vous invite à lire l’article de Métro dans son intégralité juste ici.

Source: Metro