L'émission District 31 a de nouveau pulvérisé son record d'écoute avec l'épisode de jeudi soir

C'est franchement phénoménal!

Publié le par Monde de Stars dans Télé
Partager sur Facebook
2,858 2.9k Partages

On est vraiment en train d'assister à un phénomène extraordinaire. En cette ère où les téléspectateurs ont complètement changé leurs habitudes d'écoute et où il devient de plus en plus rare que l'on s'assoit devant son téléviseur pour écouter une émission en direct, la série District 31 défie complètement la logique. Déjà plus tôt cette semaine, l'épisode de mardi avait été l'épisode le plus regardé de l'histoire de la populaire série, avec 1 564 000 téléspectateurs. Mais ce n'était rien en comparaison de l'épisode qui a été diffusé jeudi soir, qui a attiré 1 727 000 personnes.

Et attention, ici on parle de personnes qui ont écouté l'émission en direct. Ça ne compte donc pas ceux qui l'ont enregistré et qui l'ont écouté plus tard. Ni ceux qui ont écouté le tout sur Tou.tv. L'épisode présenté jeudi soir est celui où le sergent-détective Yanick Dubeau a FINALEMENT été officiellement mis en état d'arrestation par Patrick Bissonnette.

Le chroniqueur télé du Soleil, Richard Therrien, a rapporté sur son compte Twitter les chiffres d'écoute pour la journée de jeudi: «1 727 000 téléspectateurs ont regardé District 31 jeudi soir sur ICI Radio-Canada Télé.»

C'est le chroniqueur télé de La Presse, Hugo Dumas, qui a le mieux résumé la situation, sur son compte Twitter, vendredi:

« On va se le dire, rassembler 1 727 000 téléspectateurs comme l'a fait hier soir, c'est un exploit. Surtout en cette période d'éparpillement des contenus. Ça prouve toute la force d'une bonne histoire, bien racontée, bien jouée. »

La beauté dans tout ça c'est que l'intrigue est loin d'être terminée et qu'on ne sait pas du tout où l'auteur Luc Dionne va nous amener au cours des prochaines semaines. Mais connaissant son talent, on se doute bien qu'on va encore une fois avoir droit à beaucoup de surprises. Parlant de l'auteur, il a profité de cet épisode charnière pour adresser un message tout spécial à tous les fans de l'émission:

« Cher public,

Je te lis, j’ai peur. Le moins que l’on puisse dire, c’est que t'es un tantinet "intense”. C’était surréel de t'entendre théoriser cette semaine. T’es franchement plus tordu que moi. J’ai pris conscience de l’ampleur du phénomène suite à un appel téléphonique de ma mère qui se demande encore si j'ai manqué d’amour durant mon enfance pour écrire des choses aussi cruelles. Je lui ai répondu que c’était de la fiction, que ces choses-là n'arrivent que très rarement… sauf peut-être chez les enfants que l’on a enfermés dans leurs chambres en les privant de dessert pour les punir. Elle a raccroché. - LUC.

P.S.: Pour ceux qui confondent la réalité avec la fiction, le personnage de Yanick Dubeau n’existe pas. Il est défendu par un comédien qui l’incarne d’une façon magistrale… La seule chose qui soit comparable, c’est que Patrice Godin (alias Yanick Dubeau) court réellement plus vite que Sébastien “Poupou” Delorme… mais beaucoup moins vite que Michel Charette que l’on surnomme affectueusement, la gazelle du 31.

PPS. : Merci d’être avec nous en si grand nombre. Ça nous touche profondément. »

Partager sur Facebook
2,858 2.9k Partages

Source: Twitter
Crédit Photo: Facebook District 31