Julie Snyder annonce son grand retour à la télévision

Un grand retour annoncé pour Julie

Publié le par Monde de Stars dans Télé
Partager sur Facebook
1,302 1.3k Partages

Les dernières années ont été très mouvementées pour Julie Snyder. C'est le moins que l'on puisse dire. La démone a vécu une rupture amoureuse et professionnelle qui l'a amenée à tout recommencer à zéro. Elle a quitté l'empire Québécor et TVA, où elle était la reine du divertissement depuis plusieurs années, pour atterrir chez V. Avec la deuxième édition d'Occupation Double nouvelle mouture qui se termine ce soir, on peut affirmer que Julie Snyder a gagné son pari. 

Mais qu'est-ce que l'avenir lui réserve? Elle a l'air d'en avoir une bonne idée, elle qu'on a rapidement vue à l'écran cet automne lorsqu'elle a fait une apparition remarquée en Grèce dans Occupation Double. En entrevue dimanche matin sur les ondes du 98,5 FM, la productrice de la populaire télé réalité a répondu aux questions de Mathieu Beaumont qui lui demandait si elle voulait revenir devant la caméra.

«Oui je le veux, Mathieu. Oui je veux revenir à l'écran. J'ai des enjeux dans ma vie personnelle et dans ma compagnie aussi parce que ma compagnie c'est comme si pendant trois ans on n'avait presque pas fait de télé. Alors c'est comme si Cogeco n'avait plus eu d'émission de radio pendant trois ans et qu'après trois, Cogeco se remettait à faire de la radio. Vous pouvez vous imaginer ce que ça a comme impact. C'est majeur. On a fait face à d'énormes difficultés financières, donc je sais ce que c'est non pas repartir à zéro, mais repartir dans le rouge, mettons. Donc avant d'aller à la télé, j'avais une PME et si je voulais assurer la survie de ma PME il fallait vraiment que je m'y attelle sérieusement. Là j'ai une décontraction que je n'avais pas. Tu ne peux pas aller à l'écran en étant très très occupée et faire du direct une fois par semaine sur du long terme en ayant des enjeux comme ça. Maintenant ces enjeux-là ne sont pas tout à fait derrière nous mais disons que je vois une lumière au bout du tunnel et que cette lumière-là ça n'a pas l'air d'être un train qui m'arrive dans la face. Ça me donne le goût d'y retourner.»

Qu'est-ce que voudrais faire?

«Moi je suis une animatrice, je n'ai pas d'autre métier. J'ai été à l'université, j'ai été acceptée en droit à l'Université d'Ottawa alors je me dirigeais vers le droit, mais j'ai eu la chance de débuter en télé où je n'avais aucun contact dans ce milieu-là. Donc malheureusement je ne sais rien faire d'autre que de la télé. Et parfois c'est un peu angoissant parce que la télé, contrairement à si on est un ingénieur, un policier ou un avocat, plus on vieillit et plus on a d'expérience et de valeur. Mais quand on est animatrice, il faut vraiment rester très moderne dans notre façon d'aborder l'écran, le publie et tout ça. Et c'est un enjeu auquel les animatrices font face davantage que les animateurs, d'ailleurs.»

Alors l'animation de quoi?

«J'ai tout fait. En fait j'aurais souhaité continuer d'animer le Banquier. J'aimais beaucoup animer ce show-là qui était devenu un variété à travers tout ça. Donc j'aime animer des jeux, j'aime animer des talk-show, des grands variétés... Alors c'est plus le concept. C'est quoi le concept qui va donner envie de me lever le matin. C'est là-dessus que je vais prendre ma décision, plus que de me dire c'est ce genre-là ou ce genre-là que j'ai envie d'animer. Un genre que j'aimerais faire c'est de la fiction, éventuellement. Ça j'aimerais ça jouer dans un film ou dans une série télé. Ça, je n'ai jamais fait ça. Ça, si tu me demandes ce que je veux et que tu as une baguette magique, Mathieu, je dirais ok on y va pour ça. Pour le reste, j'ai quelques projets qui sont en étude actuellement. Et disons que ça touche à toutes mes cordes.» 

Une entrevue à écouter en entier, gracieuseté de nos amis chez RadioEGO:

Partager sur Facebook
1,302 1.3k Partages

Source: RadioEGO · Crédit Photo: Facebook