Monde de Stars
Julie Perreault réalisera la série de Luc Dionne sur «Mom» Boucher et la distribution est impressionnante
JE / via YouTube  

Julie Perreault réalisera la série de Luc Dionne sur «Mom» Boucher et la distribution est impressionnante

Une série fort prometteuse !

Cimon Asselin

La nouvelle série de Luc Dionne, qui s’intitule L’appel, s’intéressera au deuxième procès de l’ancien chef des Hells Angels Maurice « Mom » Boucher. Dans cette aventure, Julie Perreault réalisera sa toute première fiction et sa bonne amie, Magalie Lépine-Blondeau, sera de la distribution.  

Il faut préciser que la série L’appel portera sur le second procès de Maurice « Mom » Boucher, mais que toute l’équipe n’a pas l’intention de mettre les projecteurs sur lui. Tel que rapporté par Le Journal de Montréal, il s’agira plutôt de suivre « les procureurs et les enquêteurs en se penchant sur leur vision et les différentes étapes qu’ils ont eues à franchir afin de coffrer Boucher et de contribuer à le faire condamner à une longue peine de prison. »  

Une aventure qui comptera six épisodes d’une durée d’une heure chacun et qui sera produite par Aetios, l’entreprise de Fabienne Larouche et Michel Trudeau, ainsi qu’en collaboration avec Québecor Contenu. L’appel sera disponible en 2025 sur Club illico et la distribution de la série est fort impressionnante.  

Magalie Lépine-Blondeau se glissera dans la peau de la procureure France Charbonneau, tandis que le talentueux Patrice Robitaille sera » enquêteur de l’escouade Carcajou Sylvain Provencher, un rôle fictif dans l’histoire. Puis, Pier-Luc Funk sera Stéphane « Godasse » Gagné, un ancien motard et délateur.  

Le synopsis est le suivant : à la fin des années 1990, le Québec est plongé dans la guerre des motards. Deux groupes criminalisés s’affrontent et des innocents perdent la vie, dont deux gardiens de prison. La population fait pression sur les politiciens, qui répondent en mettant sur pied l’escouade Carcajou. En six mois, les enquêteurs auront réussi à arrêter le principal suspect aux commandes des meurtres, Maurice «Mom» Boucher.

À son premier procès, le suspect est acquitté et sort triomphant du palais de justice de Montréal avec plusieurs autres motards. Le 10 octobre 2000, la Cour d’appel casse l’acquittement et ordonne un nouveau procès. Entre en scène France Charbonneau, procureure aux assises qui a plus de 80 procès de meurtre à son actif. Avec l’aide des enquêteurs de Carcajou, elle prend en charge le deuxième procès du chef des motards. Son acharnement, sa ténacité et sa grande expérience auront raison de Boucher, qui sera trouvé coupable par les membres du jury, le 5 mai 2002, et condamné à la prison à perpétuité. 

Voyez la publication plus bas :