Guy Mongrain fait de nouvelles touchantes révélations sur son départ de La poule aux oeufs d'or

Quel gentleman!

Publié le par Monde de Stars dans Télé
Partager sur Facebook
1,442 1.4k Partages

Après 25 ans à la barre de la populaire émission La poule aux oeufs d'or, l'animateur Guy Mongrain a finalement tourné la page, mercredi soir, en animant sa toute dernière émission.

L'homme était sur le plateau de Les Échangistes, tout de suite après, pour revenir sur cette grande page qui se tourne. Voici quelques extraits de ce que Guy Mongrain a affirmé à l'animatrice Pénélope McQuade et aux échangistes Jean-Sébastien Girard et Louis T, au sujet de sa toute dernière émission à la barre de la Poule.

«Ce qui est le plus touchant dans ce qui s'est passé aujourd'hui, ce sont des retraités de l'équipe technique de TVA. Ils se sont tous déplacés ils sont à peu près une vingtaine. Il y a un caméraman de l'équipe qui m'a dit "J'ai jamais vu ça!". Et c'est un gars qui est là depuis 30-40 ans. Ça ça m'a fait comme un petit ramolissement de rotule. 

Depuis trois semaines, les mots «bonne retraite», je les entends à la tonne. Et je le répète depuis ce matin. Ces mots-là ne résonnent rien. Moi j'ai fait un calcul, j'ai pris une décision à partir du moment où j'ai un certain âge, une certaine expérience. N'importe qui qui fait ça sur une longue période, on doit réfléchir à ça et si on le fait pas on risque d'être très très très malheureux. Je répète que j'aime mieux faire une année de moins qu'une année de trop. Je choisis ma sortie, c'est ma décision, c'est mon choix et je suis parfaitement serein avec ça. 

Pour moi, un plateau de télévision plate ça ne doit pas exister. Un plateau de télévision ça doit être le fun, ça doit être amusant, autant pour les gens sous les projecteurs que pour les gens qui manipulent les caméras mobiles, pour moi c'est ça un plateau de télévision, c'est un ensemble. Je me suis régalé de ça, mais arrive un temps où on se dit que c'est le temps de passer à autre chose.»

Lorsqu'on lui a fait remarquer qu'au fil des ans, certains humoristes avaient de nombreuses blagues au sujet de son émission et des participants qui y venaient, Guy Mongrain a démontré une fois de plus à quel point il était un gentleman.

«En 25 ans, bon an mal an, chaque semaine on attirait quelque chose comme un million de téléspectateurs. Les gens qui choisissent d'écouter ça, je les ai pas obligés, je leur ai pas tordu le bras. Ils aiment ça, eux autres. Ça a été pendant longtemps l'émission la plus écoutée au Québec. Alors les gens qui choisissent d'écouter ça c'est leur droit. Moi je suis là, je m'amuse, j'ai du fun, comme un gamin.»

Si la télévision québécoise n'était faite que de La poule aux oeufs d'or ce serait plate. Si la télévision québécoise n'était faite que de Découvertes, ce serait plate. Vive la diversité! Les gens qui décident - quel que soit leur statut social - ils décident d'écouter ça parce que ça leur tente et ça ne veut pas dire qu'ils ont tous un billet à la main espérant gagner. Ces gens-là arrivent sans audition. Ils arrivent parce que c'est le hasard qui les a choisis. Ils viennent comme ils sont et je les accueille comme ils sont. 

J'ai fait le pari de la courtoisie. J'ai fait le pari du respect. J'ai fait le pari de la gentillesse et de la politesse. Et ça j'étais pas négociable. Si j'ai fait ce pari-là, aujourd'hui force est de constater que ça m'a pas desservi. Au contraire.»

On le sait, sa décision a été motivée en bonne partie par le décès d'un de ses bons amis. En entrevue avec le magazine Échos Vedettes, l'animateur a déclaré:

«Le 20 avril 2017, la veille de mon anniversaire, j'ai perdu mon grand chum dans des circonstances bien bêtes. C'est un gars que je connaissais depuis 40 ans ou presque... On a tout fait ensemble: des mauvais coups, des bons coups... On était comme les deux doigts de la main. Il est décédé d'une "tempête" arythmique majeure! C'était à la suite d'un match de hockey où je l'accompagnais. Ils n'ont pas été capables de le réanimer. Pourtant, il est était à entré à l'hôpital sur ses deux jambes...et il n'en est pas ressorti. J'ai assisté à certaines des manoeuvres de réanimation. À ce moment, je me suis dit: Mon Dieu, la vie est courte! Elle peut s'arrêter sur un claquement de doigts. C'est là que je me suis mis à réfléchir.»

Profite en bien, Guy! Mais ne pars pas trop loin. Tu as encore beaucoup de très bonnes années devant toi. Et ce serait franchement dommage que la télévision québécoise se prive d'un tel talent.

Partager sur Facebook
1,442 1.4k Partages

Source: Les Échangistes
Crédit Photo: Les Échangistes