Eugénie Bouchard est méconnaissable... quelle métamorphose!

On ne la reconnaît plus!

Monde de Stars

L'année 2019 se pointe à peine le bout du nez que, déjà, Eugénie Bouchard semble avoir adopté ses résolutions du nouvel an!

Celle à qui on a longuement reproché d'être froide, au-dessus de ses affaires et insensible à ses origines francophones a accordé une longue entrevue à Dave Morissette, hier, sur les ondes de TVA Sports. Elle ne s'est pas gênée pour aborder des sujets personnels, sans jamais paraître dérangée par les questions...

Celle qui vient de terminer sa saison de tennis est rentrée directement au Québec, sans se payer de longues vacances exotiques, et elle en a profité pour rendre visite aux enfants malades de l'Hôpital de Montréal pour enfants.

«Je viens de (terminer) mon dernier tournoi au Luxembourg et je visite toujours ma famille lors de la saison mort. J’essaie aussi de prendre du temps pour faire d’autres choses que j’aime. Comme ici à l’Hôpital pour les enfants à Montréal, c’est où je venais lorsque j’avais des petites blessures étant enfant. Si je peux redonner en prenant du temps pour les visiter, j’adore faire ça. J’ai été très chanceuse dans ma vie et les quelques fois que j’ai dû aller à l’hôpital, ce n’était que pour des petites choses. C’est pour cette raison que j’aime redonner si je peux et de rencontrer ceux qui ont été un peu moins chanceux. Et on peut avoir du plaisir et sourire ensemble.»
-Eugénie Bouchard

La talentueuse et belle athlète verse d'ailleurs de l'argent à l'hôpital depuis quelques années.

«Je me sens chanceuse, a indiqué Bouchard. J’ai donc une opportunité pour faire sourire quelques enfants. C’est pour eux, mais c’est aussi pour moi. Ça me fait plaisir. Si un enfant est excité de me voir, pour moi, c’est un honneur. Si je peux être un modèle pour eux... Pour moi, c’est très spécial d’être ici, de passer du temps avec les enfants. Je ne veux qu’être leur amie, quelqu’un de normal qui s’assoit avec eux, qui parle de leur vie, de ma vie. On est tous des humains.»
-Eugénie Bouchard

Une rare incursion dans sa vie personnelle

Eugénie a aussi longuement parlé de son enfance et de sa famille avec Dave Morissette, sujet qu'elle a souvent tenté d'éviter. 

«J’ai eu une enfance, oui, mais pas complètement normale. J’ai dû faire des sacrifices pour devenir une joueuse de tennis. J’ai manqué plusieurs anniversaires de mes ami(e)s, des choses de famille, en raison de l’entraînement et des voyages. Des fois, je vois mes ami(e)s aller à l’université et je pense à mon enfance et à toutes les choses que j’ai manquées. À la fin de la journée, non (je n’ai pas de regrets), parce que ce que je fais est très spécial et c’était très difficile d’accomplir ce que j’ai fait. Je devais faire ces sacrifices. Pour moi, ça valait la peine à 100 %.[...] J’aurais aimé être plus avec ma famille et faire les activités amusantes qu’on fait quand on est des enfants.»
- Eugénie Bouchard

Souvent impliquée dans des guerres de mots avec ses collègues du circuit féminin, la jeune femme a avoué qu'il était difficile pour elle de se faire des amies parmi ses adversaires...

«C’est difficile pour moi (de me faire des amies sur le circuit). Je les vois comme l’ennemi. Je suis une personne très compétitive et je veux gagner. Je ne veux pas jouer contre une amie. Je suis amie avec quelques filles, les Canadiennes, les Américaines, mais pas trop. Je garde une distance.»
- Eugénie Bouchard

Une chose est certaine, après deux années de misère, Eugénie Bouchard a de quoi se réjouir des derniers mois... En juin, elle était au 193e rang mondial, mais depuis qu'elle a atteint la demi-finale au Luxembourg la semaine dernière, son dernier tournoi de la saison, elle est maintenant au 88e rang.

Une excellente façon de se motiver pour la saison prochaine, pendant qu'elle passe du bon temps dans les Cantons-de-l'Est avec ses proches! On a hâte de la revoir en action mais surtout, on adore sa nouvelle attitude. Toute une métamorphose!