Denise Bombardier dénonce les femmes voilées qui défient François Legault

Elle ne mâche pas ses mots!

Publié le par Monde de Stars dans Télé
Partager sur Facebook
10,280 10.3k Partages

Denise Bombardier sera à Tout le monde en parle, ce soir, mais elle n’a pas attendu la diffusion de son entrevue pour soulever la controverse.

Dans sa chronique publiée hier, dans le Journal de Montréal, la chroniqueuse a vivement dénoncé les enseignantes qui refuseraient de se plier au projet de loi sur l’interdiction du port de signes religieux chez les personnes en position d’autorité.

“Mais le ministre, qui a reçu ce mandat ferme du premier ministre, se colletaillera à des enseignantes musulmanes voilées qui publiquement défient cette mesure et assurent qu’elles ne s’y soumettront pas, avant même de connaître les contours de cette loi. N’est-ce pas choquant que ces femmes voilées annoncent qu’elles ne se plieront pas à la politique annoncée par le premier ministre lors de l’assermentation de ministres, jeudi ?“ - Denise Bombardier, Journal de Montréal

La chroniqueuse se porte donc à la défense du gouvernement de François Legault, en soulignant que “rien dans le passé du premier ministre ne permet de lui accoler l’étiquette fascisant de raciste”.

Elle poursuit en expliquant les raisons derrière son appui au projet de loi.

“Les femmes qui se voilent et le revendiquent haut et fort le font non par obligation religieuse — le Coran ne l’exige pas —, mais par choix politique. Le ministre devra donc livrer un combat politique sur ce thème. (…) Le premier ministre Legault, politicien pragmatique et expérimenté, sait qu’il doit éviter à tout prix d’être mis en échec sur la laïcité. Les yeux rivés sur les sondages, il s’appuie sur le fait qu’une majorité, donc les péquistes et une partie de Québec solidaire, l’appuie en cette matière.” - Denise Bombardier, Journal de Montréal

Elle termine en mettant en garde les opposants au projet de loi…

“Les multiculturalistes du Québec doivent aussi comprendre qu’une obstruction systématique de leur part risque d’avoir des effets négatifs qui diviseront les Québécois. Ceux-ci ont voté en toute connaissance de cause pour la CAQ, qui avait mis cartes sur table. Annoncer la défiance d’une loi votée démocratiquement témoigne d’une inconscience ou pire, d’un refus de s’inclure dans la société québécoise.” - Denise Bombardier, Journal de Montréal

Évidemment, la chronique de Denise Bombardier a beaucoup fait réagir et les débats qu’elle a provoqués n’étaient pas toujours très civilisés. Sur la page de Tout le monde en parle, de nombreuses personnes dénoncent sa présence à l’émission de ce soir.

On a bien hâte de voir quel accueil leur réserveront Guy A Lepage et Danny Turcotte…

Partager sur Facebook
10,280 10.3k Partages

Source: Journal de Montréal
Crédit Photo: Facebook