Monde de Stars
Cette participante de Si on s’aimait encore est passée près de s’enlever la vie en se jetant dans un lac en hiver
TVA - Si on s'aimait encore  

Cette participante de Si on s’aimait encore est passée près de s’enlever la vie en se jetant dans un lac en hiver

Elle fait preuve de beaucoup d'ouverture en acceptant de s'ouvrir sur ce moment très difficile

Cimon Asselin

Mardi soir, Si on s’aimait encore présentait le deuxième épisode de sa nouvelle saison sur les ondes de TVA. Il faut donner le crédit à l’aventure jusqu’à maintenant : le choix des participants est excellent et ils font preuve de beaucoup d’ouverture. Le moment qui retient l’attention est assurément celui de Christelle, qui raconte une histoire bouleversante en lien avec le décès de sa mère et on apprend qu’elle s’est jetée dans un lac en hiver lors d’une journée qui aurait pu s’avérer être fatale.  

Quel départ en force pour l’émission Si on s’aimait encore avec Louise Sigouin, Guillaume Lemay-Thivierge et Émily Bégin ! Dans les couples de l’aventure, j’aime particulièrement celui de Christelle et Gino.  

Ce dernier semble être un bon gars plutôt discret et qui ne s’ouvre pas beaucoup sur ses émotions, et Christelle démontre qu’elle est prête à travailler fort sur elle-même pour régler quelques problèmes du passé. Malgré leurs différences, ils font un beau couple et j’ai confiance qu’ils parviendront à surmonter les obstacles.  

Lors de l’épisode présenté mardi soir, il était difficile de retenir nos larmes en écoutant une histoire extrêmement touchante de Christelle. Voici ce qu’elle a mentionné :

« J’étais en arrêt de travail depuis presque un an pour une dépression. Comment je pourrais dire… elle m’a complètement jetée à terre. Il y a eu un élément déclenché… j’ai loué un chalet pour ma fête en fait parce que j’allais avoir 39 ans. Pis 39 ans pour moi, c’est un âge important puisque c’est l’âge que ma mère avait quand elle est décédée.

Fait que moi, on dirait que toute ma vie, je ne voyais pas passer ce stade-là de 39 ans. Tsé dans ma tête… ça s’arrêtait à 39 ans pour moi aussi… c’est bizarre. J’ai comme voulu souligner ça tsé… ce moment-là, avec les gens que j’aime dans un chalet. Ça a mal tourné et il y a eu des gens qui se sont chicanés. Il y en avait qui étaient trop en boisson et il y a une de mes amies qui m’a carrément traitée de folle et elle me criait après.

Pis à un moment donné, mon amie, je lui ai carrément jeté un verre d’eau en plein visage. J’ai déconnectée là… j’ai vu noir. Ça ne m’était jamais arrivé de ma vie. Pis à ce moment-là, je suis partie à courir dans la neige pis je me suis juste jetée dans le lac. » 

Puis Gino continue en disant : « J’ai pogné panique… je suis allé voir dans le lac pis là il y avait son beau-frère qui était en train de la sortir… »  

Et Christelle reprend la parole : « À partir de ce moment-là, j’ai commencé à me sentir vraiment… j’étais à terre et j’étais possédée, on dirait par les pensées négatives. Des fois, j’avais tellement de peine pis je ne savais pas pourquoi. C’est le vide. La seule chose que je pouvais faire, c’était aller m’allonger dans le lit et il n’y a plus rien qui m’intéressait. Fait que Gino était à côté pis il me flattait le dos. On attendait que ça passe. »  

Cette participante de Si on s’aimait encore est passée près de s’enlever la vie en se jetant dans un lac en hiver
Si on s'aimait encore

Bravo à Christelle pour son énorme courage d'avoir raconté cette histoire touchante ! On a déjà hâte de voir la suite !