Antoine Vézina explique comment il a remplacé André Ducharme à Un souper presque parfait

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Monde de Stars dans Télé
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors qu' Un souper presque parfait revient dans une toute nouvelle formule améliorée avec un nouveau narrateur, Antoine Vézina s'est confié dans les pages du Journal de Montréal, dimanche, sur ce qui attend les téléspectateurs. 

« Bien sûr, je n'essaie pas d'imiter André. De toute façon, j'en serais incapable. Mais j'essaie d'apporter ma touche, ma couleur », explique-t-il d'emblée. 

Le comédien de 48 ans raconte que c'est au printemps qu'il a décroché le poste, après avoir passé des auditions. Il concède qu'il n'était pas nécessairement un grand adepte de l'émission, mais que lorsqu'il tombait dessus par hasard, il passait toujours du bon temps. 

« Je trouvais ça rassurant. J’aime la bouffe et j’aime cuisiner, mais quand tu es toujours confronté aux livres de recettes, aux photos parfaites, tu commences à douter. Est-ce que je suis le seul qui rate ça ? Est-ce que je suis normal ? C’est pour ça que j’aime Un souper presque parfait : ça m’apaise ! Je réalise que, finalement, je suis comme les participants : je fais plein d’erreurs », avoue-t-il au quotidien montréalais.

Et la production chez Zone 3 est très contente d'avoir choisi le comédien pour prendre la relève de l'émission, un choix « naturel ». « Son style d’humour est exactement ce que nous cherchions : taquiner le participant tout en étant rempli de compassion. Et nous sommes très heureux de constater qu’en studio, Antoine est comme un poisson dans l’eau », ajoute de son côté la productrice déléguée de l’émission, Marie-Ève Ménard.  

Afin de faire ses premières narrations en juin, Antoine Vézina a passé deux à trois jours par semaine en studio et ajoute ne pas avoir contacté son prédécesseur avant de plonger dans l'action. 

« André n’a pas tenté d’entrer en contact avec moi non plus. Mais si jamais on se croise, c’est sûr que je vais lui faire un petit clin d’œil », explique Antoine Vézina. 

D'ailleurs, contrairement à André Ducharme, qui écrivait ses textes lui-même, Antoine Vézina a préféré se tourner vers une équipe d'auteurs. « Ils sont mieux placés que moi. Ils savent ce qui marche ; ils savent ce qui ne marche pas. Et pour moi, c’est beaucoup moins de travail », ajoute-t-il. 

C'est donc un rendez-vous du lundi au vendredi à 18 h dès le 13 septembre, à Noovo. 

En attendant, voici la bande-annonce : 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Facebook