François Lambert se fait complètement humilier dans cette nouvelle parodie très réussie

Vlan dans les dents!

Publié le par Monde de Stars dans Prestations
Partager sur Facebook
244 244 Partages

François Lambert est l'une des personnalités les plus polarisantes au Québec, lui qui défraie fréquemment la manchette en raison de ses prises de position controversées. Au cours des dernières semaines, il a notamment fait beaucoup parler de lui pour avoir traité la députée de Québec Solidaire Catherine Dorion d'une épaisse qui a l'air d'une B.S, pour avoir affirmé qu'il nourrissait sa famille avec 75$ par semaine, et pour avoir affirmé qu'il se verrait comme prochain chef de la Coalition avenir Québec.

L'homme d'affaires et ancien dragon est une cible de choix pour tous les chroniqueurs, éditorialistes et caricaturistes à travers la province. Lundi, c'est une parodie de François Lambert qui a été mise en ligne sur la page Facebook de l'émission L'heure est grave et qui est rapidement devenue virale.

«Pour la sortie de son livre, l'entrepreneur (et gagnant de la société) François Lambourge nous explique de façon éloquente certains fondements du « comment faire l'argent pour. » Les propos tenus dans ce segment ne sont AUCUNEMENT inspirés d'un quelconque Dragon.»

Voici l'hilarante vidéo en question:

Pour l'occasion, l'animateur de l'émission Guillaume Girard personnifie François Lambert qui a été rebaptisé François Lambourge pour les biens de la cause. On doit dire qu'il est particulièrement drôle dans son personnage bourgeois, hautain, sexiste, prétentieux et parlant un français très approximatif.

En quelques heures, la publication a récolté plusieurs centaines de mentions j'aime en plus de générer de très nombreux commentaires. En voici d'ailleurs quelques uns:

«Entk, faut que tu bourres la face de tes enfants d'aubergine pour sauver du cash.»

«La mardi matin, un Château Péteux. 9000 $, je garde le bon stock pour la fin de semaine! ??»

«{ #JePleure ?} Tout le monde connait mon «amour» pour François Lambert...»

«La belle sensibilité des femmes et t'a simplicité exemplaire : le rêve.»

Voici la plus récente prise de position de François Lambert, au sujet de l'aide gouvernementale aux médias, annoncée la semaine dernière par le gouvernement de Justin Trudeau.

«Aide de 600 millions aux journaux.

Le gouvernement libéral vient de donner 600 millions aux journaux, car ils sont dans une crise avec la réduction de la publicité. Publicité qui se passe sur Facebook et Google maintenant.

Euhhhhhhhhhhhh!

Il y a quelque chose qui me dérange royalement avec cette aide. Ce ne sont pas les journaux qui nous renseignent et qui nous disent depuis des années, statistiques à l’appui, que les annonceurs boudent la publicité dans les journaux pour une publicité plus ciblée en ligne?

Coudonc, ils ne lisent pas leur propre journal?

Le journalisme ne disparaitra pas. Nous sommes dans l’ère de l’information. Nous nous informons différemment qu’avant.

Ils me font bien rire les journalistes avec leur campagne de peur. Ils ont plus peur de leur job que de leur profession.

Le Huffington Post n’a pas de version papier et ils ont l’air d’être fonctionnels.

Et si on acceptait que le marché ait changé, et ce, pour toujours?

Le modèle actuel du journal avec 60 % de pub est mort et ne reviendra jamais. On n’imprime pu nos photos sur du papier Kodak depuis belle lurette alors c’est la même chose pour les journaux.

Si je voulais exagérer un peu, je dirais presque qu’on est dans un pays communiste où les journaux font de la propagande pour le gouvernement

Mais bon, je n’exagère jamais!!! ?

Donner 600 millions aux journaux dans une année électorale, c’est comme courir un 100 mètres sachant qu’un des coureurs a le droit de partir à 60 mètres...

De la vieille politique!»

Partager sur Facebook
244 244 Partages

Source: Facebook
Crédit Photo: Facebook