Monde de Stars

Valérie Plante rayonne en prenant la pose avec sa mère et sa belle-mère

La mairesse de Montréal publie une superbe photo de famille !

Cimon Asselin

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, vient de partager un très beau moment en famille par le biais de son compte Instagram. Nous pouvons la voir en compagnie de sa maman, Constance Lamarre, ainsi que sa belle-mère. Un moment magique et les trois femmes rayonnent avec leurs beaux sourires. 

Récemment, il y a malheureusement eu du grabuge lors d’une manifestation à Montréal alors que des manifestants ont brisé les vitres de commerces vers le coin des rues Sherbrooke et Robert-Bourassa. Cette triste situation a fait réagir Valérie Plante sur les médias sociaux dans les derniers jours. Voici ce qu’à écrit la mairesse de Montréal :  

« Le droit de s’exprimer et de manifester est fondamental, mais il faut absolument préserver le caractère pacifique de Montréal. Le @SPVM est présent dans le secteur de l’Université McGill pour faire respecter ce principe.

Notre métropole valorise la paix, l’écoute et l’inclusion. À Montréal, il est possible de s’exprimer dans le respect des droits et des lois. Nous devons toutes et tous défendre ces valeurs communes.
»
- Valérie Plante  

Dans ses récentes stories sur Instagram, Valérie Plante a partagé un beau moment alors que nous pouvons la voir en compagnie de sa mère, Constance Lamarre, ainsi que sa belle-mère. 

Voici ce qu'elle a écrit : 

« Soirée de filles avec ma maman et ma belle-maman ❤️ »
- Valérie Plante  

Valérie Plante rayonne en prenant la pose avec sa mère et sa belle-mère
Valérie Plante Instagram

Quel beau moment en famille !  

Les prochaines semaines risquent d’être toujours bien occupées pour Valérie Plante avec l’arrivée du 1er juillet qui s’amène rapidement. Actuellement, la crise de logement retient grandement l’attention et la situation risque d’être surveillée attentivement. Malheureusement, plusieurs personnes sont toujours sans logement pour les prochains mois. 

Tel que rapporté par TVA Nouvelles, le directeur d’habitation de Vivre en ville, Adam Mongrain, craint une véritable catastrophe au Québec et affirme que « le tribunal administratif du logement indique qu’on se dirige en ce moment vers le pire 1er juillet de nos vies. » Vous pouvez lire la suite en visitant le lien suivant :