Sarah-Jeanne Labrosse raconte comment a su que Marc-André Grondin était le bon gars pour elle

Celle qui est assez discrète sur sa relation avec le comédien a dévoilé comment elle était tombée amoureuse de lui.

Monde de Stars
Sarah-Jeanne Labrosse raconte comment a su que Marc-André Grondin était le bon gars pour elle

Assez discrète sur sa vie privée, Sarah-Jeanne Labrosse s'est confiée sans pudeur à Joël Legendre dans le magazine 7 Jours

L'artiste multidisciplinaire a demandé à la comédienne comment elle avait su que Marc-André Grondin était le bon gars pour elle. 

« Je reviens à l’équilibre dont je parlais plus tôt. Lorsqu’on s’est croisés, j’ai senti en moi un heureux mélange d’apaisement et d’emballement! On s’est regardés dans les yeux et on s’est vraiment pris au sérieux. Ensemble, on peut avoir tous les projets du monde, mais, en même temps, on adore n’avoir rien à faire. C’est un équilibre parfait entre le réconfort et l’exaltation de la vie qui est devant nous », a-t-elle révélé. 

Sarah-Jeanne Labrosse ajoute qu'elle et Marc-André Grondin se sont mis à sortir ensemble après une seule  date . « Certains diront que c’est rapide, mais pour nous, c’était évident », dit-elle. 

La comédienne s'est également confiée sur son rôle de belle-mère, comme Marc-André Grondin a déjà une fille née d'une précédente union.« Je trouve ça très précieux et ça m’apprend beaucoup! Mais je suis très discrète par rapport à ce sujet. Je trouve mon rôle vraiment beau et j’apprends à faire ma petite place dans cette relation père-fille. Je suis très protectrice de l’intimité qu’il y a entre cette petite fille merveilleuse et ses parents », confie-t-elle sans révéler plus de détails. 

Sarah-Jeanne Labrosse précise que la maternité était un désire qu'elle caressait déjà avant de rencontrer l'acteur. « Le désir est déjà là depuis longtemps et il m’habite encore aujourd’hui. J’ai perdu une grossesse il y a quelques mois, c’est donc clair que j’ai le souhait d’en avoir », a-t-elle dit, en abordant sa récente fausse couche. 

« À l’âge de 14 ans, je croyais qu’à 24 ans j’aurais déjà ma petite famille. Mais le temps a passé si vite... », ajoute-t-elle à Joël Legendre.  

La comédienne précise que ce désir est probablement né en réalisant que sa mère avait déjà trois enfants avant l'âge de trente ans. « Mais je l’aime, mon chemin. Le fait d’avoir vécu ma vingtaine sans être axée sur la volonté de fonder une famille me permettra de me centrer là-dessus si ça me tente », concède la comédienne. 

Lisez l'entrevue complète ici