Rosalie Vaillancourt brise le silence suite à l’article de La Presse: « Je vis des moments pénibles et difficiles »

Tous les détails ici

Monde de Stars

L'article d'Isabelle Hachey et Marie-Ève Tremblay, publié mercredi suite à une collaboration entre La Presse et le 98,5 FM a suscité énormément de réactions, en plus de rouvrir la discussion autour de toute la saga Julien Lacroix.

Intitulé « Des cicatrices et des regrets », l'article en question a été LE sujet de discussion des derniers jours en relançant tous les débats autour des vagues de dénonciations et du tribunal populaire sur les médias sociaux.

Rosalie Vaillancourt est l'une des femmes qui avaient témoigné à la journaliste Améli Pineda du Devoir en 2020 et elle fait également partie des personnes interviewées pour l'article de La Presse.

Elle a décidé de donner des nouvelles à ses abonnés via Instagram. Et elle ne semble pas aller très bien...

En effet, elle a expliqué qu'elle vivait des moments difficiles ces temps-ci:

«Je dois vous avouer que je vis des moments difficiles mentalement en ce moment. Je n'ai rien publié depuis plusieurs jours et je suis fragile.»

Elle explique néanmoins bien être entourée et avoir beaucoup d'appuis de la part de sa famille et de ses amis.

Elle fait aussi appel au public pour rester respectueux les uns envers les autres. Selon elle (et nous aussi), c'est essentiel pour garder un climat agréable pour tous.

Voici le message en question, publié via sa story Instagram:

Ouvrir la photo

Ainsi, la publication de l'article de La Presse l'a profondément touché. C'est certain que c'est confrontant et que ça la replonge dans la saga Julien Lacroix de 2020.

Rosalie Vaillancourt avait aussi partagé ses états d'âme plus tôt dans la semaine, lors d'une entrevue à l'émission On va se le dire.

Voici ce qu'elle avait à dire dans l'émission, au sujet de sa dénonciation:

« C'est sûr que c'est difficile », répond l'humoriste. « Tu ne veux jamais être là-dedans. Ce n'est pas payant, c'est pas sympa, il n'y a rien de positif qui en découle pour les gens qui parlent. En même temps, ça m'apprend sur moi. Ça m'apprend est-ce que j'ai fait la bonne chose, est-ce que j'ai pas fait la bonne chose? Encore aujourd'hui, je pense que j'ai fait la bonne chose.»

Ainsi, malgré tout ce qu'elle vit, elle pense toujours qu'elle a fait la bonne chose en dénonçant Julien Lacroix.

On lui envoie beaucoup d'amour. On espère qu'elle ira mieux très bientôt.