Monde de Stars

Michel Rivard s'exprime avec beaucoup d'émotions sur un sujet important pour lui

Un vrai de vrai Québécois !

Samuel Doiron

Michel Rivard n'est rien de moins qu'un trésor national. L'auteur-compositeur-interprète québécois, membre fondateur du groupe Beau Dommage a toujours eu une grande fierté de chanter en français, quelque chose que plusieurs artistes se privent de faire pour multiples raisons. 

Récemment, alors qu'il était présent à l'émission 'Je viens vers toi' animée par Marc Labrèche, il s'est exprimé sur l'importance et la fierté de chanter en français. 

Chanter en français revêt une importance fondamentale pour des groupes de musique québécois, car cela contribue à préserver et à promouvoir la richesse culturelle et linguistique de la province et Michel Rivard en est un parfait exemple.

En choisissant d'exprimer leur art dans la langue de Molière, ces artistes célèbrent l'identité francophone du Québec et renforcent le lien entre leur musique et leur public. Chanter en français permet également aux artistes québécois de se démarquer sur la scène musicale internationale en proposant une sonorité distincte et authentique.

Il y a quelques mois nous apprenions une bonne nouvelle à l'émission Salut Bonjour alors que Michel Rivard qui s'est fait connaître avec son légendaire groupe Beau Dommage, a annoncé qu'il reprendra la route cet automne avec sa tournée « Le tour du bloc » 

Maintenant âgé de 72 ans, Michel Rivard n’est pas près d’accrocher sa guitare. Si Le tour du bloc est un spectacle soulignant ses 50 ans de carrière, il a précisé que ce n’est pas une tournée d’adieu.

 Mon questionnement a toujours été là. C’est-à-dire que je pense qu’il y a un doute sain qu’on doit avoir quand on est un créateur. […] Est-ce que les bibittes qui m’habitent et que j’exprime en chanson ou en monologue, est-ce que ça veut encore dire quelque chose? Et la réponse du public, bien, c’est oui. Vas-y, conte-nous encore des choses. On aime ça quand tu nous racontes des affaires. Alors, d’avoir 72 ans pour moi tant que le corps suit. […] Je suis très heureux et très serein avec l’idée d’avoir cet âge-là et d’avoir encore autant le goût qu’il y a 50 ans de partir puis d’aller jouer à Saint-Eustache en fin de semaine. J’ai hâte! 

- Michel Rivard

Articles recommandés: