Mélanie Maynard revient sur ses deux divorces en toute transparence

Tous les détails à l'intérieur

Monde de Stars
Mélanie Maynard revient sur ses deux divorces en toute transparence

Dans une récente publication sur les médias sociaux, Mélanie Maynard est revenue longuement sur des épreuves difficiles dans sa vie : ses divorces. En toute honnêteté avec ses abonnés, elle explique comment elle est passée au travers, deux fois plutôt qu’une.

Ce n’est jamais facile de se divorcer de l’être qu’on a tant aimé par le passé, surtout quand cette personne est aussi le parent de son enfant. Pourtant, Mélanie Maynard a vécu cette situation deux fois au cours de sa vie amoureuse.

Dans un message Facebook qui vise à aider et guider ses abonnés qui pourraient vivre cette même situation, l’animatrice de WKND explique longuement comment elle a vécu ses deux divorces. 

« L’humour est une façon formidable de se déculpabiliser. C’est la façon que j’ai trouvée pour pouvoir continuer d’avancer avec une roche dans chaque soulier » explique-t-elle, tout en précisant que même si ces évènements sont particulièrement tristes et désagréables, elle ne pourra « jamais qualifier d’erreur ce qui m’a fait connaître l’amour inconditionnel, le grand, celui qui durera tout le temps, pour vrai, celui que j’ai pour mes enfants »

C’est accompagné d’une magnifique photo de ses deux enfants, Rosalie et Louis-Thomas que Mélanie Maynard a partagé cette publication : 

« Bonjour mon nom est Mélanie Maynard, doublement divorcée. J’ai eu mes deux doses, je pense être immunisée. Ben quoi?! Vous savez ce qu’on dit, certains apprennent facilement de leur erreur, d’autres doivent s’y prendre à deux fois!

J’ai toujours fait beaucoup de blagues sur mon statut de double-divorcée. L’humour est une façon formidable de se déculpabiliser. C’est la façon que j’ai trouvée pour pouvoir continuer d’avancer avec une roche dans chaque soulier.

La première fois, Rosalie n’avait même pas 5 ans. La seconde fois, qui ne devait jamais arriver, je venais d’épouser mon conjoint des 13 dernières années- mon fils Louis-Thomas avait 8 ans. Je peux réussir à en rire un peu pour dédramatiser, mais je ne pourrai jamais qualifier d’erreur ce qui m’a fait connaître l’amour inconditionnel, le grand, celui qui durera tout le temps, pour vrai, celui que j’ai pour mes enfants.

Peu importe la raison, une relation qui se termine ce n’est un moment agréable pour personne. Tout ce qu’on peut faire c’est se concentrer sur le beau puis rêver à l’après, quand les divisions de maison et la négociation du temps de garde seront chose du passé. Un divorce ou une séparation, ça fait partie des événements les plus stressants d’une vie, pour les enfants d’abord et pour les parents aussi. Mais je vous jure, on s’en sort et souvent même plus fort. Par contre, même quand on pense que la situation est réglée, les choses changent et évoluent, comme les enfants! » écrit-elle entre autres.