Marina Bastarache prend la défense de PO Beaudoin

Sa meilleure amie se montre solidaire

Publié le par Monde de Stars dans Potins
Partager sur Facebook
98 98 Partages

Jamais une simple course de taxi n'aura fait couler autant d'encre... On vous parle bien sûr de la fameuse course de taxi de l'influenceur PO Beaudoin. Cette banale histoire a pris des proportions démesurées sur les réseaux sociaux, à un point tel qu'on a vu apparaître le #POBeaudoinChallenge, qui invite les gens à payer quoi que ce soit avec tout sauf de l'argent. PO Beaudoin s'était finalement excusé au chauffeur de taxi et à Taxi Diamond dans une story Instagram remplie d'émotions.

Jusqu'ici, peu de personnes s'étaient portées à la défense de PO Beaudoin, mais samedi après-midi, Marina Bastarache a publié une série de stories Instagram dans laquelle elle se porte à la défense de son meilleur ami. L'animatrice et youtubeuse s'était jusqu'alors abstenue de commentaire mais elle a finalement tenu à rétablir les faits.

« Ça fait plusieurs jours que je ne parle pas, je prenais le temps de peser mes mots. Je ne suis pas d'accord avec ce qu'il a fait, ne vous méprenez pas, je comprends la situation. Il a fait une erreur. Il n'était pas dans le droit d'agir ainsi», commence-t-elle.

«Mais je trouve qu'il y a une limite de l'acceptable. Il a reconnu son erreur, assume ses faits et gestes, s'est excusé publiquement et regrette amèrement. Honnêtement, je ne sais pas ce qu'il doit faire de plus. Je pense qu'il serait temps d'arrêter l'acharnement. Il est temps de faire ce que nous aurions aimé le voir faire, être plus compréhensif.»

Par la suite, Marina Bastarache pointe du doigt les «adultes responsables», elle y comprise:

«En ce moment je nous trouve laids. Je nous trouve tyrants et malhonnêtes. Nous sommes les premiers à demander aux jeunes le respect d'autrui et le pardon. À leur enseigner que l'intimidation et le harcèlement sont des actes inacceptables et réprimendables. Je me demande donc pourquoi entre-nous ''adultes responsables'' l'intimidation et le harcèlement semblent être des choses normales [...] Je suis désemparée de voir ce qu'on est capable de faire en tant que société.» 

Elle termine par une petite pointe en direction du milieu artistique: 

«À vous collègues du milieu artistique, j'aurais aimé voir un peu plus de solidarité. Ça ne sert à rien de frapper un homme à terre [...] Témoigner d'un abus et rester silencieux nous rend tout autant complices.»

Il est tout à fait dans le droit de Marina Bastarache de se porter à la défense de son ami, mais nous sommes prêts à parier que son opinion ne fera pas l'unanimité. En effet, peut-on vraiment parler de cette histoire comme d'une histoire d'abus et d'harcèlement? Ne serait-ce pas plutôt un exemple des risques du métier d'influenceur? Quand on placarde une version parfaite de sa face en permanence sur les réseaux sociaux, il ne faut pas s'étonner de faire autant de bruit lorsqu'on montre un moins beau côté de soi. 

Partager sur Facebook
98 98 Partages

Source: Hollywood PQ · Crédit Photo: Instagram