Monde de Stars

Marianne St-Gelais dévoile avoir fait une fausse couche alors qu'elle était enceinte de jumeaux

Une situation qui n'est pas évidente à gérer.

Samuel Sirois

Marianne St-Gelais est présentement enceinte de son premier enfant et elle forme un couple magnifique avec son amoureux Raphaël Maheux. Dans une récente entrevue avec le magazine 7 Jours, Marianne s'ouvre une fausse couche qu'elle a vécue au printemps dernier.

Médaillée aux Jeux olympiques de Vancouver, Sotchi et Pyeongchang, Marianne St-Gelais a toujours été une grande source d'inspiration pour plusieurs personnes.

Dans une récente entrevue avec le magazine 7 Jours, Mirianne annonce qu'elle va accoucher de son premier enfant dans quelques semaines.

Il s'agit d'un grand moment de bonheur pour la jeune maman, mais la grande nouvelle lui a fait rappeler un ancien souvenir puisqu'au printemps dernier, elle était enceinte de jumeaux, mais elle a fait une fausse couche. 

Voici ce qu'elle a raconté :

« Juste avant de tomber enceinte de ce bébé, j’ai eu une autre grossesse. Il y avait deux bébés. Mais on les a perdus. C’est sûr que ça nous a fait de la peine, mais ça fait partie de la vie [...] Je suis tombée enceinte en avril 2023, et on a perdu nos deux bébés en juin. À l’échographie de six semaines, les médecins n’entendaient pas de cœur... Ils nous ont envoyés à l’hôpital pour faire un suivi plus poussé, et eux non plus n’ont pas entendu ce qu’ils voulaient entendre. Les rendez-vous se sont enchaînés, pour se rendre compte que le petit cœur ne battait pas. Mais quand ils ont vu qu’il y avait deux bébés, ils nous ont proposé d’attendre encore deux semaines. Étant donné que les bébés de grossesse multiple sont souvent plus petits, des fois, il est plus difficile de percevoir les battements. Ce n’est qu’à 12 semaines qu’on a dû se rendre à l’évidence: les bébés n’avaient pas grossi. Il a fallu attendre un autre mois pour avoir le curetage. Ce que j’ai trouvé dur, c’est toute l’attente. On a été deux mois dans l’espoir que les petits cœurs allaient battre. On s’accrochait à l’idée qu’ils seraient peut-être là, mais ils sont partis. Peut-être que c’est mieux comme ça. Je pense que la vie t’envoie ce que tu as besoin d’avoir. »
- Marianne St-Gelais

Pour voir la suite de son entrevue avec le magazine 7 Jours, cliquez ICI.

Source: 7 Jours