Marcia Pilote fait une bouleversante déclaration...

Une sortie de l'ombre fracassante...

Publié le par Monde de Stars dans Potins
Partager sur Facebook
1,258 1.3k Partages

Au lendemain de la diffusion en grande pompe du Gala des prix Gémeaux, la comédienne et animatrice Marcia Pilote a fait une poignante déclaration sur Facebook. 

Sa sortie de l'ombre n'est pas passé inaperçue et continue de faire jaser...

Voici ce qu'elle écrit:

«COMMENT ÇA SE FAIT QU’ON NE TE VOIS PLUS  À LA TÉLÉ ?

Le lendemain du gala des prix Gémeaux, j’ai envie de répondre une fois pour toute à une question que je me fais poser presque tous les jours. Premièrement sachez que quand vous me posez cette question, je ne sais que répondre. Deuxièmement sachez que ça ne fait pas longtemps que je comprends que cela n’a rien à voir avec moi. Avant, (oui je vous l’avoue), mettons il y a 4 ans, après avoir terminé un contrat de 3 ans pour l’émission C’EST ÇA LA VIE où j’ai animé une émission quotidienne d’une heure à Radio-Canada, (en tout, 450 émissions, plus de 1000 entrevues), j’étais convaincue que c’était parti mon affaire, que je serai appelée régulièrement pour de belles propositions, mais cela n’a pas été le cas. AUCUNE PROPOSITION, aucune audition. J’ai alors pensé que c’était moi le problème, je me suis sentie loser, je me suis dit : « j’dois pas être si bonne que ça si personne ne pense à moi pour de futures émissions ». Puis je me suis dit : « on ne te propose rien, mais toi, vas-y, propose des émissions, écrit des concepts, manifeste-toi … » Ce que j’ai fait. Je savais comment car je n’en étais pas à mes premiers « pitchs ». Régulièrement je me suis présentée devant les décideurs et décideuses et je n’ai jamais eu de ok. J’ai compris que ce n’était pas moi le problème, j’ai compris qu’il n’y avait pas vraiment de problème, mais une ère et que je n’étais pas dans la bonne ère pour faire ce que je veux vraiment à la télé. J’ai compris que ça prend des vedettes, du glamour, du sensationnalisme alors que moi c’est tout le contraire que je proposais. Le côté humain, le côté profond, la vie, c’est ce qui m’intéresse. J’ai toujours été à contre-courant, mais cette fois- là, je l’ai reçu comme un coup de poing en plein cœur car contre-courant oui, pour le milieu de la télévision, mais tellement en accord, au courant et en continuité avec ce que je sais que VOUS voulez.

Ce que j’aimerais plus que tout au monde c’est pouvoir donner accès au plus grand nombre de personnes possibles à vos histoires de vie. Je n’ai jamais compris pourquoi en 2017 on ne pourrait pas être intéressés par une émission avec du monde « ordinaire », (en passant, c’est comme ça qu’on vous appelle dans le milieu de la télévision), dans un studio ou une cuisine, simplement, pour s’inspirer les unes les autres, pour partager, pour savoir qu’on est pas toutes seules.  J’ai besoin de vous dire quelque chose à propos de la télévision, la télévision que vous aimez tant, que vous regardez, que vous appréciez. J’ai besoin de vous dire qu'elle ne vous aime pas tant, ne veut pas vraiment vous voir, n’est pas vraiment intéressée par vous, gens ordinaires. Je le sais. Ce n’est pas juste un feeling, je vous le dis, je le sais. Ça fait maintenant plus de 15 ans que j’ai le désir profond de faire une émission où les vedettes seraient VOUS. Pas parce que vous avez une étrange dépendance, pas parce que vous voulez-maigrir, pas parce que vous avez tout perdu, pas parce que vous voulez rénover votre cuisine, pas parce que vous aimez deux hommes à la fois, pas parce que vous voulez trouver l’amour, pas parce que vous êtes mères de triplés, mais juste parce que vous êtes « ordinaires ». Juste parce que vous vous levez le matin, que vous occupez de vos enfants, vous allez travailler, vous payez vos compte, vous faites l’épicerie, vous avez vos soupers de filles, vous vous entraînez, peut-être joggez-vous ou faites-vous du yoga, vous videz les restants de lunch et nettoyez les contenants, vous coupez des petits légumes pour le lendemain, vous travaillez, avez des réunions avec vos collègues, vous avez peut-être des ennuis de santé, vous vivez votre vie ordinaire, dans votre banlieue ordinaire, vous faites vos paiements de char, vous avez des ex, un conjoint, une conjointe. Parce qu’au-delà de tout ça, vous avez une histoire, une histoire de vie extraordinaire et vous-même ne le savez pas. Moi je le sais. D’aplomb et je voudrais que tout le monde le sache.  J’ai besoin de vous dire que vous n’êtes pas trop intéressantes aux yeux des personnes qui produisent des émissions qui disent OUI à un projet, qui disent à des filles comme moi : « GO, on te back, on te donne les moyens pour que tes idées voient le jour ». Si vous saviez tous les projets que j’ai présentés. Pas juste des idées comme ça, mais des documents de plusieurs page avec développés, 13 thèmes, un pacing comme on dit dans le milieu. Je vous le dis, ça fait 15 ans que je propose des projets très étoffés et toujours je me fais répondre 2 choses : - On est ailleurs, (façon de dire qu’il n’y a aucun intérêt pour ma proposition) - Il n’y a pas de défi, de quête, faut qu’il y ait un suspens, un but : maigrir, rénover, guérir …

C’est bizarre hein, mais moi depuis plus de 10 ans, je vous vois, je vous prends dans mes bras, je lis vos milliers de courriels, vous m’invitez à faire des conférences privées dans votre salon, parfois même je couche chez vous. Vous me faites pleurer, vous me faites rire, vous me faites réfléchir, vous me faites du bien, je vous admire. Vous tombez, vous vous relevez, vous me racontez vos histoires de vie ben ordinaires qui me renversent, me chavirent, m’émeuvent, m’aident à être une meilleure personne. Je vous admire, je vous soutiens, je vous regarde, je vous entends, je ne ferai que ça parce que pour moi, il n’y a que ça d’important. La vie, la vraie vie avec tout ce qu’elle comporte de revers, de dépassement, de questionnements et de réponses. La vie si majestueuse, si belle, si troublante que vous vivez chacune votre façon et moi, votre façon m’intéresse parce qu’elle m’aide à vivre. J’ai tellement besoin d’être connectée à vous, à votre parcours, à votre sagesse « ordinaire ». Vous me connaissez, je suis généreuse de nature et je cherche un moyen de « vous partager » avec le plus grand nombre de personnes possible et j’ai toujours cru que la télévision était le meilleur médium pour y arriver. Je ne peux pas croire qu’on peut attirer des centaines de milliers de personnes à regarder des jeunes frencher dans un spa et qu’on ne pourrait pas en faire autant avec ce que vous avez à offrir.  Je n’ai pas écrit ce texte pour me plaindre, loin de là. On se plaint quand on se sent victime ou malheureuse d’une situation. Je ne me sens ni victime, ni malheureuse, je dirais même que je suis comblée car on se parle tous les jours. On a nos petits rendez-vous. On s’est trouvé des moyens pour exister même si on n’a pas notre show de télé. On est connectées les unes aux autres de plusieurs façons, j’en ai fait mon métier, je m’y consacre à temps plein : mes livres, ma plate-forme marciacommejel’aime, mes petites capsules sur facebook, mes conférences. Vous êtes au rendez-vous par milliers et ça me fait tellement chaud au cœur. Ce n’est pas terminé, vous n’avez rien vu !  Je n’ai pas jeté la serviette. Je sais qu’un jour des gens du milieu de la télé qui ont les moyens de me donner les moyens vont « allumer ». Je le sais. Et ce jour- là, vous pourrez allumer votre télé et vous voir. Ce jour-là, je pourrais vous donner une réponse quand vous me demanderez pourquoi on ne me voit plus à la télé. Je pourrai alors vous répondre ceci : « vous allez me voir bientôt … plutôt, vous allez VOUS voir bientôt » ! et je vous dirai la date, l’heure, le poste et le titre de notre émission. J’y crois. Ça s’en vient.  xx Marcia.»

Est-ce que Marcia vous manque au petit écran? 

Partager sur Facebook
1,258 1.3k Partages

Source: Facebook de Marcia Pilote · Crédit Photo: Facebook de Marcia Pilote