Les bouleversantes confidences de Marina Orsini sur sa séparation de Serge Postigo

11 ans après...

Publié le par Monde de Stars dans Potins
Partager sur Facebook
617 617 Partages

Cela fait plus de 10 ans que Serge Postigo et Marina Orsini, autrefois l'un des couples les plus en vue du showbiz québécois à l'époque, se sont séparés.

Malgré le temps qui passe, cette séparation reste une épreuve qui a grandement marqué la vie de Marina, épreuve sur laquelle elle a accepté de revenir dans une entrevue accordée au magazine 7Jours.

"Notre fils avait quatre ans quand c'est arrivé. Quand ça arrive, même si on n'a pas le choix de toute façon, je trouve que l'on a trop tendance à minimiser", explique l'animatrice. "On veut se donner bonne conscience en se disant que les enfants s'adaptent, mais je peux dire que mon fils n'a jamais été d'accord avec ça, même si ça fait 11 ans maintenant que c'est arrivé."

Malgré la bonne entente qu'ont gardé Serge Postigo et Marina Orsini, cela n'a pas toujours été facile pour leur fils.

"Il ne voulait pas ça. Serge et moi, on est un peu devenus comme frère et soeur. J'essaie de le rappeler à Thomas: un jour, il va comprendre à quel point il est chanceux que ses parents soient demeurés si proches. Il y a des parents qui restent en guerre toute leur vie."
- Marina Orsini

Malgré tout, Marina ne se conte pas d'histoire, l'idée de la famille unie à laquelle plusieurs aspirent n'est pas tout à fait possible dans de tels cas.

"Je ne pourrais pas dire qu'on est une belle et grande famille qui se réunit tous les dimanches, ce ne serait pas vrai. On est une famille, mais notre famille a changé. Notre façon de fonctionner n'est plus la même. Le gros défi, c'est de garder la base. Se séparer, ça fait mal. On souffre, et on est rarement tout le monde d'accord, ce n'est pas souvent mutuel. Ça brise beaucoup de choses. Il faut avoir la maturité, le respect et l'ouverture pour préserver ce qu'il reste, pour nos enfants. C'est quand on pense aux enfants qu'on a d'avantage le goût de vivre en paix et en harmonie."- Marina Orsini

Bref, une histoire qui risque de rejoindre celle de bien des familles québécoises, avec l'éclatement de plus en plus fréquentes de celles-ci... Une chose est certaine, le jeune Thomas, maintenant âgé de 15 ans, a deux parents qui l'aiment gros comme tout...

Partager sur Facebook
617 617 Partages

Source: 7Jours · Crédit Photo: Facebook/Deuxième Chance