Julie Snyder fait une triste déclaration...

Difficile à prendre!

Publié le par Monde de Stars dans Potins
Partager sur Facebook
1,189 1.2k Partages

Julie Snyder se prête toujours à son propre jeu. 

Ainsi, il fallait bien qu'elle passe au confessionnal du « Phare Intérieur » à l'occasion de son 50e anniversaire de naissance. Un mois après son entrée dans cette nouvelle décennie, elle a répondu aux questions de Stéphane Leclair: elle avoue vivre une « crise de la cinquantaine ». 

Julie n'a pas vécu de « crise de la quarantaine ». Pourquoi? Parce qu'elle a eu ses enfants assez tard: « J'ai été mère à 37 ans pour mon fils (Thomas) et à 41 ans pour ma fille (Romy). » En plus, elle a allaité sa petite dernière pendant deux ans. 

Si la quarantaine n'a pas été difficile à vivre, c'est tout à fait autre chose pour l'arrivée en grande pompe du chiffre cinq: « Par contre, d'avoir 50 ans, ça me rentre dedans depuis quelques mois, pour toutes sortes de raisons. Je pense que la différence entre une femme et un homme, il y a plusieurs différences, on sent qu'on pourra plus vraiment avoir d'enfants. Même si les hommes ne veulent plus d'enfants, même quand ils en ont 2, 3, 4 ou peu importe, ils savent quelque part dans leur tête qu'ils peuvent encore être pères. »

Justement, Pierre-Karl Péladeau et Lucie Laurier essaieraient présentement d'avoir un enfant... (Pour en savoir plus, CLIQUEZ ICI)

Julie aurait voulu, peut-être, tomber enceinte encore une fois. À 50 ans, c'est maintenant impossible. Même si elle n'aurait pas nécessairement voulu d'un troisième enfant, reste que c'est un deuil pour elle de ne plus avoir accès à cette éventualité. 

« Quand j'ai senti que je ne pouvais plus avoir d'enfants, ou en tout cas, ce serait peu probable que j'en ai encore, ça a été un choc. C'est un deuil à faire ça. Même si je suis comblée par mes 2 enfants, et même si je pouvais, je ne pense pas que j'en aurais un autre, je ne sais pas. Ça c'est une partie de la différence entre les hommes et les femmes face à la cinquantaine. »

Pas facile non plus au niveau de la télévision:

« Je pense qu'on ne vieillit pas de la même façon quand on est à la télé, quand on est une femme ou un homme. Ça m'avait frappé au Gala Artis de voir qu'Anne-Marie Dussault était la seule femme dans la catégorie Affaires publiques. Il y avait 4 hommes et 1 femme. On est loin de la parité 50/50. »

En terme de carrière, bien sûr, mais en aussi au niveau des jugements sur l'esthétique: 

« Tout le monde était inquiet. Stéphane Laporte était inquiet. Tout le monde me disait: "Fais quelque chose, fais quelque chose." Je mangeais. J'ai jamais été maigre de ma vie, j'ai toujours eu des petites rondeurs. Au contraire, je pense que je mangeais mes émotions quand j'étais stressée. (...) Quand c'est arrivé, je ne m'en rendais pas compte. Moi, je mange 6 fois par jour. »

Vous pouvez écouter toute l'entrevue juste ici:

Partager sur Facebook
1,189 1.2k Partages

Source: Facebook de Julie Snyder · Crédit Photo: Facebook de Julie Snyder