Jérémy Demay partage une rare photo de son amoureuse avec leur bébé

Ils sont tellement mignons ensemble!

Publié le par Monde de Stars dans Potins
Partager sur Facebook
0 0 Partages

On est habitués de voir des photos de la fillette de Jérémy Demay, Loa, âgée de quelques mois seulement. Toutefois, l'humoriste partage rarement des photos de celle qui partage sa vie. Et pour le temps des Fêtes, il a décidé de gâter ses abonnés en publiant un superbe portrait de famille. 

« On a commencé l’année 2020 en pyjama, et on s’est pas changé depuis. Bon début d’année 2021! », a-t-il écrit sur Instagram, sous une photo où l'on voit le trio vêtu d'un pyjama à carreaux rouge et noir.

Il avait d'ailleurs expliqué au Journal de Montréal qu'il passerait un temps des Fêtes très intime, cette année. « Ce sera un gros party de trois personnes, ma blonde, ma fille et moi ! Mon état d’esprit est d’être assez tanné de la situation. Ne pas voir ma famille et mes amis est difficile. Pour 2021, je nous souhaite un vaccin qui marche, du soleil et un retour à la normale ! », a-t-il expliqué. 

On ne peut que remarquer la ressemblance entre la maman et la petite Loa, qui a vu le jour au printemps 2020. 

D'ailleurs, Jérémy Demay a égayé son temps des Fêtes intime en publiant plusieurs photos de sa fillette.

« Mon petit lutin », a-t-il écrit peu avant Noël. 

« Son premier à vie », a-t-il décrit, sous une photo montrant sa fille en train d'admirer les lumières dans l'arbre de Noël.  

« Elle s'appelle Loa. C'est un nom peu commun qui vient de ma blonde. Elle a eu l'idée. En cherchant, j'ai vu qu'il y avait très peu de gens qui avaient nommé leur enfant comme ça, même en France. Je crois qu'il y a seulement 136 Loa en France », avait expliqué l'humoriste au sujet du choix de prénom de sa fille, alors qu'il était de passage à l'émission La semaine des 4 Julie.

Plus tôt, avant la naissance de sa fille, il avait confié à Isabelle Maréchal sur les ondes de 98,5 ses réactions quand il a appris qu'il allait devenir papa. 

 « Je me sens enthousiaste et joyeux, et à la fois, à l’idée d’être terrifié qu’il n’y a plus juste moi. L’idée de demander si je vais être un bon papa, si je vais avoir la patience de me lever cinq fois par nuit, si je vais avoir la force physique. C’est un mélange de plusieurs émotions en même temps.  Ce n’est pas que de la joie. […] J’ai toujours eu une grosse peur de l’engagement et là, c’est pour de bon. Un mariage, tu peux quitter. Un achat, tu peux quitter, mais une fille je ne peux pas quitter ça et je ne pourrai jamais quitter ça », avait-il dit. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Instagram · Crédit Photo: Instagram