François Lambert donne des leçons d'économie à Mahée Paiement et Caroline Néron

Il a la réponse à tout!

Publié le par Monde de Stars dans Potins
Partager sur Facebook
457 457 Partages

François Lambert a une opinion sur tout, même sur les bijoux! L'ex-dragon est très actif sur sa page Facebook pour commenter l'actualité. Cette semaine, il s'est adonné à un petit cours d'économie. 

On apprenait récemment que Mahée Paiement avait été mise en demeure pour des retards de paiement sur des prêts totalisant 300 000$. TVA Nouvelles rapportait mercredi que la comédienne, qui s'est lancée en affaires en 2009, n'a pas payé la Banque de développement du Canada depuis plusieurs mois pour des prêts qui datent de 2013 et 2014. 

Cette histoire n'est pas sans rappeler les récents déboires de Caroline Néron, qui vit une période extrêmement difficile avec son entreprise de bijoux. L'ex-dragonne était au bord de la faillite avant de décrocher un financement d’urgence de 400 000 $ auprès de l’homme d’affaires Normand Caty. «C’est un ami de longue date qui vient à mon secours», a confié Caroline Néron en marge d’une audience au palais de justice de Montréal. 

L'entreprise Mahée et l'entreprise Caroline Néron se spécialisent toutes deux dans la vente de bijoux, de sacs et d'accessoires, en boutique et en ligne. Graphiques à l'appui, François Lambert a tenu à donner son point de vue sur ce qu'il considère comme une industrie déclinante. 

« Regardez les 2 graphiques inclus dans ce statut et vous allez voir que les ventes des bijoux et accessoires sont en chute depuis la fin novembre. La dernière fois qu’on a vu une chute semblable, c’était en 2008. 2008, c’était la dernière récession. Cela fait maintenant 11 ans et qu’on le veuille ou non, il y a plusieurs signes de prérécession en ce moment. Alors lorsqu’on pense que les temps seront plus difficiles, on coupe dans le luxe et on étire notre parfum actuel. » débute-t-il.

Par la suite, il mentionne que le fait d'avoir un nom reconnu ne sera jamais suffisant pour compenser un ralentissement de l'économie: 

« Avoir un nom n’est pas assez! Oui on a 2 vedettes qui misaient sur leur nom respectif et c’est bien correct et la chose à faire également. (je fais pareil ;)) Mais malgré cela, il y a un ralentissement depuis quelques mois des dépenses dans leur secteur et leurs noms n’ont rien à voir. »

Finalement, il nous met en garde contre le danger de contracter des dettes pour payer son épicerie, ce qui serait selon lui suicidaire:

« Avoir recours à de la dette pour payer l’épicerie, ce n’est pas dangereux, c’est suicidaire. Les 2 ont financé leurs entreprises, en grande partie, avec l’argent de leurs maisons et/ou du conjoint et les 2 se sont séparés.Assez difficile de convaincre ton ex quand tu es en séparation...» 

« Quand tu rentres dans la récession les 2 genoux par terre, il faut que tu sois imaginatif solide. L’imagination n’est pas compatible avec des prêts! » conclut l'homme d'affaires. 

On se demande bien ce que les deux femmes auraient à répondre à François Lambert, surtout Caroline Néron qui s'est embrouillée avec lui suite à son passage à Tout le monde en parle le 20 décembre dernier. À propos de ce dernier, elle avait tenu ces propos:

«François [Lambert], il m'aimait beaucoup quand j'étais sur le show, on avait une belle chimie. Il a essayé de revenir sur le show cette année, et il a été refusé. Ça l'a fâché.

François Lambert, il veut être à la télé! Donnez-lui un show de télé. Il cherche plein de moyens pour attirer l'attention.»

Le principal intéressé n'avait pas tardé à répondre sur les ondes de QUB Radio quelques jours plus tard:

«C’est quand même drôle que ça vienne d’une dragonne qui s’est fait mettre dehors de l’émission. Parce qu’elle s’est fait mettre dehors, ils ne l’auraient pas repris [à l’émission] avec sa faillite»

Partager sur Facebook
457 457 Partages

Source: Facebook
Crédit Photo: Instagram