Émily Bégin avoue que son couple avec Guillaume Lemay-Thivierge représente un défi

Tous les détails à l'intérieur

Monde de Stars
Émily Bégin avoue que son couple avec Guillaume Lemay-Thivierge représente un défi

C’est une rare entrevue qu’a accordée Émily Bégin au magazine 7 Jours. Alors que l’animatrice revient sur sa présence dans l’émission « Si on s’aimait », elle se livre également sur les défis que représentent les relations amoureuses… et son couple n’y fait pas exception.

Tous les couples connaissant des défis et celui d’Émily Bégin et de Guillaume Lemay-Thivierge n’est pas différent des autres. 

Dans une entrevue en toute sincérité et transparence, Émily explique ainsi qu’elle peut considérer sa relation de couple comme un défi, alors que son amoureux et elle fonctionnent sur un mode différent. Mais pas d’Inquiétude : Les opposés d’attirent et les défis semblent donc une très bonne base pour ce couple solide. 

« [Guillaume] ne carbure qu’à l’adrénaline. Il doit toujours avoir plusieurs projets au programme. Il peut relaxer 20 minutes dans un sauna, mais s’il a beaucoup de temps à lui, il trouve ça difficile. Même s’il est en pause professionnelle, sa tête continue de tourner. Il est très actif. Nous avons tourné deux shows de Chanteurs masqués en une journée. C’est énorme! Le matin, avant les tournages, il a pris le temps d’aller faire du surf sur le Saint-Laurent! C’est tout dire! Avec Guillaume, ça ne peut pas être relaxe… Il a toujours besoin d’être dans l’action. Mes proches me demandent comment je fais… (rires) Moi aussi, je suis allumée, je m’intéresse à plein de choses, mais j’arrive à décrocher. Sur ce plan aussi, nous nous équilibrons. Je l’amène à se poser, à prendre des pauses. Je ne le retiens jamais, je l’encourage, mais je prends des moments pour moi-même. Je suis très active, mais pas autant que Guillaume. Il faut dire qu’il y a peu de gens qui pourraient le suivre… » explique-t-elle au magazine.

Mais sa présence dans la série « Si on s’aimait » lui permet donc de prendre quelques conseils pour arriver à équilibrer son couple avec l’animateur : 

« Nous sommes deux individus qui se ressemblent beaucoup, mais nous sommes très différents. Nous sommes actifs, nous sommes de bons partenaires dans la vie pour nos enfants, mais nous sommes différents. Je suis codépendante, il est dépendant. Je suis rationnelle, il est émotif. Je suis rapide, il est lent. [Notre couple fonctionne sur un mode complémentaire]. Grâce à Si on s’aimait, nous découvrons comment nous pouvons nous aider mutuellement. Louise nous donne des trucs pour être un bon coach l’un pour l’autre et être bien dans la relation. [Cela suscite] des prises de conscience qui me concernent, mais qui concernent Guillaume aussi. J’ai appris à ne pas m’acharner sur lui parce qu’il est lent. Je peux lui suggérer d’entreprendre moins de projets, mais sans le lui reprocher. Ça ouvre la discussion, ça nous amène à communiquer. » dévoile-t-elle par la suite

Une entrevue en toute intimité qu’on vous invite à lire en intégralité dans le dernier numéro du magazine 7 jours, disponible en kiosque depuis jeudi dernier.