Monde de Stars

Yves P. Pelletier annonce le décès de son « premier véritable amour » et il dévoile son identité

Des moments extrêmement difficiles

Cimon Asselin

Yves P. Pelletier vient tout juste d’annoncer une bien triste nouvelle sur les médias sociaux. On apprend le décès de son « premier véritable amour » et il dévoile des détails sur son identité alors qu’il en avait parlé dans son livre, sans toutefois ne jamais la nommer. 

C’est avec beaucoup de tristesse que nous venons d’apprendre que le talentueux Yves P. Pelletier est en deuil de son premier véritable amour. On apprend qu’il s’agit d’une femme du nom d’Angela et a partagé une photo d’elle.  

Une femme qui avait le même âge que lui et ils participaient ensemble à des ateliers au théâtre. Bien évidemment, Yves est déboussolé d’apprendre son décès et il a partagé un touchant message. 

Voici ce qu’il a écrit :

« Cette année pourtant, j’en ai eu une, de blonde. Une blonde brune aux yeux noirs, du même âge et sans plus d’expérience que moi. Nous participions tous les deux à des ateliers de théâtre. Elle excellait en tout : chant, danse, comédie, rires nerveux. J’étais envoûté par sa présence. Son regard intense qui, soudain, s’attristait. Son sourire énigmatique. Elle était… habitée.»
Voici comment j’ai décrit Angela, sans la nommer, dans mon livre « Déboussolé ». Aujourd’hui, j’ai besoin de vous le révéler, car j’ai le cœur brisé. Angela a été mon premier véritable amour.
Notre relation fut brève et innocente. Nous étions des tourtereaux timides et peu expérimentés. Nos fréquentations consistaient en des ballades main dans la main, des sorties au café, au théâtre, au cinéma, qui se concluaient parfois par de chastes nuits, couchés sur le plancher du salon du logement d’un ami. Un petit nid improvisé où nous échangions baisers et caresses maladroites, mais surtout, où nous discutions sans jamais réussir à nous endormir.
Angela m’a raconté des tas d’histoires, des plus tristes aux plus légères, des plus dramatiques aux plus désopilantes ( elle me faisait beaucoup rire ). À son jeune âge, elle avait déjà vécu énormément de choses, éprouvé toutes sortes d’émotions. Lorsque je l’ai recroisée des années plus tard, cela ne m’a pas surpris de la voir devenue contorsionniste.
Une artiste de cirque exceptionnelle, une créatrice et interprète inspirée et inspirante, une femme authentique et déterminée, que j’ai continué à admirer, et aimer, de loin.
Mes condoléances à Lucie, Charlotte, sa maman, sa famille et ses proches, ainsi qu’à toutes celles et tous ceux qui pleurent son départ.

- Yves P. Pelletier  

Yves P. Pelletier annonce le décès de son « premier véritable amour » et il dévoile son identité
Yves P. Pelletier Facebook

Nos pensées sont avec Yves, la famille et les proches d'Angela dans ces moments extrêmement difficiles.