Yama Laurent revient sur le terrible tremblement de terre en Haïti et sur la grande gentillesse des Québécois

« Je me sens chez moi au Québec »

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
63 63 Partages

Yama Laurent a été propulsée au devant de la sphère publique l'an dernier, alors qu'elle remportait la 6e édition de La Voix, devant 2 millions de téléspectateurs. La chanteuse de 28 ans s'apprête maintenant à lancer son premier album, mais elle est toujours en train d'apprivoiser la popularité, elle qui est de nature très timide. 

En entrevue dans le Journal de Montréal, la chanteuse s'est exprimée sur la rançon du succès, mais également sur l'accueil chaleureux qu'elle a reçu en arrivant au Québec.

« C’est une vie complètement différente que j’ai aujourd’hui, confie la chanteuse en entrevue au Journal. Je ne peux plus passer inaperçue ; je ne fais qu’aller au dépanneur ou marcher dans la rue et les madames me demandent de chanter pour elles (rires). Ça m’a pris du temps à m’habituer à tout ça. Mais ça va bien maintenant. Les Québécois sont super gentils. Je sens qu’ils veulent que je sois bien chez eux. Et je le suis. Je me sens chez moi au Québec. »

Ça peut paraître surprenant mais la chanteuse n'avait jamais planifié faire carrière dans la musique. La jeune femme d'origine haïtienne avait plutôt comme plan d'étudier la médecine, surtout après le terrible tremblement de terre qui a sévi dans son pays en 2010.

« Après le tremblement de terre en Haïti, il manquait tellement de soins pour les gens qui étaient blessés. C’était très difficile, il y a eu tellement de blessés et de morts. J’avais envie de faire quelque chose pour les aider. Je ne pouvais pas rester sans rien faire », explique-t-elle.

Elle est donc partie étudier à Santiago, en République dominicaine, le pays voisin d'Haïti. C'est là-bas qu'elle s'est découvert un talent pour le chant, dans une soirée entre amis. 

« J’écoutais tout le temps de la musique parce que mon père rapportait des disques à la maison. Mais je n’avais jamais essayé de reproduire ce que j’entendais. Jamais. À l’université, j’écrivais des poèmes et mes amis m’ont dit que je devrais essayer de les chanter. Et quand je l’ai fait pour la première fois, ils m’ont dit que c’était plutôt bien, alors j’ai continué », se souvient-elle en riant.

Depuis, son parcours musical a connu un grand succès et elle s'apprête à lancer un album le 3 mai prochan. Son choix s’est arrêté, entre autres, sur des morceaux empruntés aux répertoires de Céline Dion, Lara Fabian, Aretha Franklin, Patricia Kaas et Foreigner. Deux pièces originales compléteront l’album, soit Un peu de nous, écrite pour elle par Garou l’an dernier, et Chanter est ma couleur, une création de Didier Golemanas (Johnny Hallyday, Isabelle Boulay) et Rick Allison (Lara Fabian).

Revoyez la finale de Yama Laurent à La Voix 6:

Partager sur Facebook
63 63 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Instagram