Winston McQuade lance un message d'amour à sa fille aux Enfants de la télé

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
316 316 Partages

La vie de Pénélope McQuade a pris une tournure bien inattendue, alors que son producteur, Éric Salvail, a été visé par plus d'une dizaine d'allégations d'inconduites sexuelles. 

Mais le grand bouleversement ne s'est pas arrêté là. Quelques heures plus tard, elle et huit autres femmes dénonçaient publiquement le harcèlement, les inconduites, agressions et viols de Gilbert Rozon. 

L'animatrice peut compter sur le soutien indéfectible de sa famille et de son amoureux depuis ces événements. 

Hier, sur le plateau des Enfants de la télé, Winston McQuade a fait un bel hommage à sa fille, Pénélope. 

L'invité d'André Robitaille et Édith Cochrane n'a pas manqué de souligner la grande fierté qu'il éprouve en la regardant aller. 

« J’ai cinq enfants. Plusieurs personnes ont le sentiment que Pénélope est ma seule fille… C’est celle qui a choisi, contre son gré d’une certaine façon, ce métier-là. Elle voulait se diriger en journalisme et travailler au Devoir en presse écrite. Elle écrit très bien », a-t-il dévoilé. 

« Mais, en même temps, je suis tellement heureux que les choses se soient déroulées autrement. Pendant les années 1980, j’animais une émission à la télévision qui s’appelait Winston reçoit. Et maintenant, presque 30 ans plus tard, Pénélope occupe le même studio que j’occupais à l’époque. Elle a terminé une septième saison et revient l’an prochain. Je suis énormément fier d’elle. Il y a une charge émotive là qui prend du souffle un peu. » - Winston McQuade, Les Enfants de la télé

La bonne nouvelle, c'est que malgré les troublants événements dans l'actualité, Les échangiste (émission produite par Éric Salvail) sera de retour sur les ondes de Radio-Canada l'été prochain. 

Pénélope McQuade a officiellement porté plainte contre Gilbert Rozon. 

Elle et huit autres femmes avaient dénoncé le comportement inacceptable de l'homme d'affaires.  Du côté de Pénélope McQuade, l'incident est survenu alors qu'elle était chroniqueuse à Salut Bonjour:

« Cette journée-là, j’étais avec ma fréquentation de l’époque. On était au Musée Juste pour rire, qui était le QG du festival. Je n’avais pas bu parce que je travaillais à 4h. Je suis allée à la salle de bain, c’était une toilette privée. Tout de suite après moi, je sens quelqu’un qui rentre. Je vois la lumière se fermer et j’entends la porte se barrer. Et quelqu’un que j’ai aperçu était Gilbert Rozon », raconte-t-elle.

« Il s’est jeté sur moi. J’ai complètement figé. Lui aussi d’ailleurs. »

« Je me rappelle mes phrases qui résonnaient dans mon oreille, “Gilbert non, Gilbert non”. Ça s'est pas rendu plus loin. J’ai réussi à ressortir et j’ai dit à ma fréquentation qu’on devait partir », se souvient-elle.

Ce sont Pénélope McQaude, Patricia Tulasne et Julie Snyder qui ont porté plainte au SPVM pour agression sexuelle. «On ne fera pas de commentaire, parce qu'elle est dans un processus légal», a expliqué l'agente de Pénélope McQuade.

Voici l'histoire de Patricia Tulasne: 

Les faits se sont déroulés à Paris en 1994. Dans une entrevue avec la journaliste de Radio-Canada Karine Bastien, elle raconte qu'elle faisait partie de la distribution du Dîner de cons, produit par Juste pour rire, et que suite à un souper pour souligner la dernière représentation, Rozon l'a raccompagnée chez elle et a insisté pour rentrer.

«J'ai dit bon bien Gilbert au revoir, c'était une belle soirée, merci. Il pousse la porte et rentre dans l'appartement. La première chose que je me souviens il me plaque au mur, m'embrasse et m'enlève ma robe. Je ne savais pas comment réagir. Je me suis dit soit on s'en va vers une bagarre, soit je le laisse faire, ça dure 10 minutes et c'est terminé. Et c'est exactement ça qui s'est passé.»

On ne connaît pas pour l'instant la nature de la plainte de Mme. Snyder. 

Partager sur Facebook
316 316 Partages

Source: Les Enfants de la télé
Crédit Photo: Les Enfants de la télé