William, le fils de Maxim Martin raconte avec beaucoup d'émotion sa 1re rencontre avec son père

Quelle belle histoire!

Monde de Stars
William, le fils de Maxim Martin raconte avec beaucoup d'émotion sa 1re rencontre avec son père

Voilà maintenant cinq ans que Maxim Martin a rencontré son fils William pour la première fois. Le garçon qui a aujourd'hui 11 ans a raconté avec beaucoup d'émotion sa première rencontre avec son papa, dans une touchante entrevue de famille accordée au magazine 7 Jours. 

Voici quelques extraits de l'entrevue que l'on vous suggère fortement de lire en intégralité dans les pages du magazine:

« J'étais content de rencontrer mon père. J'avais mille et une questions à lui poser. Je ne savais pas qu'il était chauve! J'avais vu des photos dans un magazine, mais on dirait que je n'avais pas fait le lien. Alors ce que j'ai remarqué en premier quand je l'ai vu c'est qu'il n'avait pas de cheveux. Mais à part ça, j'ai été soulagé de rencontrer enfin mon papa, d'avoir des réponses à mes questions. »

Ça fait aujourd'hui cinq ans que William fait partie intégrante de la vie de Maxim Martin et de Livia. Mais c'est à l'occasion du décès du chum de Livia - Clément Ouimet - que le clan s'est réellement soudé.


« L'été après le décès de Clément, ses parents nous ont invités à leur chalet », raconte Livia, toujours en entrevue avec le magazine 7 Jours. « J'y suis allée avec ma mère et papa était présent avec William. C'est à ce moment-là qu'on s'est vraiment sentis comme une famille. »

Maxim Martin ajoute: « Je me souviens que j'étais dans le lac avec la maman de Livia, qui me demandait si elle pouvait être la belle-mère de WIlliam, tellement elle le trouvait attachant. Ou s'est tous dit à ce moment-là qu'on ne pouvait pas être une famille plus reconstituée que ça. »

Voici le texte par lequel Maxim Martin avait annoncé à ses fans qu'il avait un fils:

« MON FILS WILLIAM J’ai un fils de neuf ans qui s’appelle William! Et voilà, aucun suspense. C’est direct. Ça fait quatre ans que William est dans ma vie. Je ne révèlerai pas les détails de cette histoire pour l’instant, car même si mon fils a une vague idée des faits, j’attends qu’il soit un peu plus vieux pour tout lui raconter.

Vous pouvez faire tous les gags de « Starbuck » que vous voulez, Martin Petit me les a déjà faits lorsque je lui ai annoncé.


William est né trois mois avant que j’aie arrêté de boire et de consommer. D’ailleurs, je l’appelle mon cadeau de sobriété. Dès le moment où je l’ai rencontré, j’ai remercié le ciel. Déjà que j’ai une fille extraordinaire, la vie me remettait entre les mains un jeune homme tout aussi spécial.

William est une pure dose d’énergie, plus brillant et mature que son âge l’indique. Il est entré dans ma vie d’une façon tellement naturelle que ça en a été déstabilisant. J’appréhendais les questions, voire même les reproches. Mais j’ai été accueilli par une dose d’amour inconditionnel qui a éveillé la même chose chez moi.


Mon fils a le charisme de son père, sans son air bête. Il a aussi hérité d’un petit côté baveux qui me rend fière. Plus important encore, il a une gentillesse et une compréhension de la vie qui me jettent à terre à chaque fois que je lui parle. J’ai vite compris que mes deux enfants sont de vieilles âmes qui sont ici pour vivre leur vie. Je leur dois tout car ils ont fait évoluer la mienne d’une façon incommensurable.

Pourquoi est-ce qu’ils m’ont choisi comme père? Seule leur âme le sait. Mais c’est comme si Dieu m’avait envoyé des sages pour que je comprenne encore plus ma raison d’être.

Pourquoi est-ce que je vous en parle maintenant? En toute honnêteté, ça fait longtemps que ça me brûle les lèvres. Ça fait longtemps que je veux le crier sur tous les toits, mais je voulais faire les choses correctement. Alors je me suis dit que j’allais attendre qu’il me le demande.

Et c’est arrivé. Dernièrement il m’a dit : « Papa, tu parle tout le temps de Livia, y’est temps que le monde sache que j’existe! ». Direct comme son père! Comment ne pas l’aimer? Restait juste à trouver comment j’allais le faire. La vie s’en est chargée. Elle m’a envoyé le signe dont j’avais besoin.

Dimanche dernier, on s’est retrouvés en famille au chalet d’Alex et Catherine, les parents de Clément dont je vous ai déjà parlé. C’était l’amoureux de ma fille, ce jeune cycliste qui nous a quittés trop rapidement.

Nous étions plusieurs sur le quai avec des ados qui couraient partout et des adultes qui se prenaient pour des ados. Le soleil brillait et tous les visages affichaient un énorme sourire.


J’y étais avec William, Livia et sa mère Éloïse. Elle et moi étions isolés au bout du quai à contempler ce festival de joie lorsqu’elle m’a dit : « Sincèrement, tu ne pourrais pas avoir un plus beau modèle de famille reconstituée! ». Elle avait tellement raison. D’ailleurs, je la remercie éternellement car c’est cette belle phrase qui m’a fait comprendre que c’était le bon moment pour partager cette grande nouvelle avec vous.

Même Catherine, la mère de Clément m’a dit : « À travers notre perte, on vient d’agrandir la famille quand même ». Ça m’a fait réaliser qu’une famille n’est pas simplement construite avec un lien de sang, mais que l’amour est de loin sa meilleure fondation.

Malgré ma vie de fucké, fouillez-moi pourquoi, j’ai été gâté du cadeau parfait : celui d’avoir deux enfants qui me font grandir! »

MON FILS WILLIAM J’ai un fils de neuf ans qui s’appelle William! Et voilà, aucun suspense. C’est direct. Ça fait quatre...

Posted by Maxim Martin on Saturday, July 28, 2018