Voici ce qui a fait pencher la balance du côté de Jérémy Gabriel et sa mère

Le point où tout s'est joué...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
991 991 Partages

Dans un communiqué de presse, le Tribunal des droits de la personne s'étend plus longuement sur leur décision rendue dans la cause opposant Mike Ward à Jérémy Gabriel.

Un passage-clé ressort de cette décision, essentiel pour la comprendre. Le voici:

« Ce litige met en opposition deux droits fondamentaux : la liberté d'expression et le droit d'être protégé contre des propos discriminatoires. (...) Le Tribunal conclut que dans les faits de cette affaire, le second droit doit prévaloir » explique le juge.

En rappelant que liberté d'expression n'est pas un droit absolu, il explique: « La liberté d'expression peut être limitée par d'autres droits propres à une société démocratique, dont le droit à la protection de la réputation, le droit au respect de l'honneur, le droit à la sauvegarde de la dignité et le droit à la dignité. (...) Le fait de disposer d'une tribune impose certaines responsabilités. 

Un humoriste ne peut agir uniquement en fonction des rires de son public; il doit aussi tenir compte des droits fondamentaux des personnes victimes de ses blagues »

Voilà le point où tout s'est joué!

Et-vous êtes-vous d'accord avec la décision rendue dans ce dossier?

Pour connaître les détails financiers de la sentence ainsi que les frais légaux impliqués, vous n'avez qu'à cliquer sur l'image ci-dessous.

Partager sur Facebook
991 991 Partages

Source: http://www.newswire.ca/fr/news-releases/le-tribunal-des-droits-de-la-personne-condamne-mike-ward-a-dedommager-jeremy-gabriel-587696461.html · Crédit Photo: www.signaturestaff.com.au