Véronique Cloutier revient sur le coup d'éclat de Guillaume Lemay-Thivierge à Véronique et les Fantastiques

Tous les détails ici

Monde de Stars

Au lendemain de la 37e édition des Prix Gémeaux, Véronique Cloutier est revenue sur le coup d'éclat de Guillaume Lemay-Thivierge lors de son émission de radio Véronique et les Fantastiques, diffusée sur les ondes de Rouge FM.

L'animatrice a confirmé que le monologue de Lemay-Thivierge n'était absolument pas prévu.

« Si ça avait été arrangé, ça aurait plus court et ça aurait été soit drôle, soit pertinent, soit touchant », a-t-elle déclaré, provoquant les rires dans le studio.

« Je comprends l'appel à la nation, tout ça c'est ben noble et c'est ben correct. C'est juste que...nous autres on travaille sur un gala pendant cinq mois donc c'est sûr que ça déstabilise un peu... En fait je n'étais pas déstabilisée, mais ça f*ck mon timing, en bon québécois.

Je veux juste confirmer que ce n'était pas prévu et je l'ai laissé parler parce que je considère qu'on a le droit de s'exprimer, mais à un moment donné ça commençait à être un petit peu long donc on a un peu mis fin à ça. Je préférais être élégante et le laisser s'exprimer. Je pense qu'il a senti qu'il fallait qu'il quitte.

Je me suis assise pendant qu'il parlait et ensuite je me suis relevée debout pour faire signe qu'il fallait que j'enchaîne parce qu'il me restait d'autres choses. Ce n'était pas terminé.

Voilà, je veux juste vraiment vraiment que ça soit clair, ce n'était pas prévu. Je vois toutes sortes d'affaires qui disent que c'était prévu d'avance, mais non... »

Voici la séquence en question (il faut regarder les deux vidéos pour voir l'intervention de Guillaume Lemay-Thivierge en intégralité):

« Je voulais être élégante et je pense que les gens ont le droit de s’exprimer. Mais il faut rester aux aguets parce qu’on ne peut pas laisser dire n’importe quoi non plus. Je pense que ça s’est fait dans les règles de l’art », a réagi Véronique Cloutier au quotidien La Presse après le gala. 

Sur ICI ARTV, Véronique Cloutier s'est également confiée sur la question à Isabelle Racicot et à Jean-Sébastien Girard. Elle a dit que le fait que Guillaume Lemay-Thivierge l'interrompe ne l'avait pas déstabilisée. « Je ne fais pas ça pour me faire dire que je suis bonne », a-t-elle précisé.

Finalement, en entrevue avec Showbizz.net, elle a donné quelques précisions sur la question.

« Toute l'équipe avec qui je fais le gala, on a de l'expérience en gala. C'est sûr que ça, ça ne nous déstabilise pas. Sur le coup, c'est sûr qu'on se dit " attends une minute, où ça s'en va?" Moi, je voulais avoir l'élégance de le laisser s'exprimer. Au début, je me suis assise en me disant, je vais le laisser parler », a-t-elle déclaré.

« Mais un moment donné, quand ça devenait un peu long, que ça me mettait en retard moi, il y a les nouvelles qui attendent après aussi, je me suis levée. Je voulais comme être élégante, je crois que les gens ont le droit de s'exprimer, c'est bien correct. Mais en même temps, il faut toujours être aux aguets, on ne peut pas laisser dire n'importe quoi non plus. Ça s'est fait dans les règles de l'art, mais on aurait pu ramasser ça un peu », a-t-elle précisé.

De son côté, Louis Morissette a également confirmé que l'intervention de Guillaume Lemay-Thivierge n'était pas du tout prévue. 

Du précieux temps d'antenne volé aux documentaires

Voici un statut publié sur les médias sociaux par Léa Clermont-Dion: