Varda Etienne complètement découragée par le choix de vêtements de ses enfants

Elle est découragée.

Monde de Stars

À l'adolescence, c'est souvent là qu'on teste de nouvelles expériences, et cela passe aussi par la mode. Varda Étienne, qui a elle-même trois adolescents à la maison, est toutefois exaspérée des choix vestimentaires de sa progéniture. Elle en a d'ailleurs fait part à l'émission Format familial

« Je suis Varda Étienne, mère de trois enfants, âgés de 15, 17 et 28 ans. Mon plus gros problème : leur tenue vestimentaire. Oh my God », soupire-t-elle. 

« C'est tellement laid, je suis découragée », ajoute-t-elle. 

« Moi, je suis une femme qui a beaucoup de goût, beaucoup de style, très originale. Mes enfants, malheureusement, n'ont pas compris le principe du bon goût, de la beauté et du style. Ma fille a 15 ans. Une magnifique enfant. Un style vestimentaire trop lent, trop grand, trop ordinaire », énumère Varda. 

« Moi, je suis une femme flamboyante. Je suis la Zazag à bord de Brossard. Ma fille ? Tout à fait le contraire. Pis quand je lui dis "ma chérie, fais un effort pour le mental de maman", elle fait "oh my God, t'es fatigante!" », raconte Varda. 

« Maintenant, on va parler de mon héritier numéro deux, mon fils de 17 ans. Un beau grand jeune homme de 6 pi 4. La madame est bien bien fière... sauf lorsqu'on parle de son style. Qu'est-ce que vous voulez que je fasse, moi, contre l'influence des rappeurs ? Tsé, le look bobettes en bas des fesses? Non ! Pourquoi ça m'arrive à moi ? Là, je ne vous apprends rien, on vit au Québec, il fait moins 30. Mes deux ados, trop cool ! Porter des bottes ? Ben non, toé chose, ça ne porte pas de bottes, ça là. Des gants ? Une tuque ? Ça fait looser. Je vous souhaite d'avoir des engelures ! Ok... je ne le pense pas vraiment », ajoute-t-elle. 

« Non seulement je n'aime pas ce qu'ils portent comme vêtements, mais ils portent tout le temps la même affaire et ils sont toujours fixés au mois de mai, qu'il fasse moins 30, qu'il fasse plus 30, même look : un gros hoodie laid, large, sale », décrit-elle. 

Alors évidemment, tout ça cause chez moi des crises sévères, des cris, des gesticulations et de longues séances chez mon psy. Mais ce que j'ai compris... oui, je l'ai compris, c'est de leur cr*sser la paix. Alors, chers parents, je vous suggère de faire la même chose, cr*ssez-leur la paix. Voilà », conclut-elle. 

Regardez le segment complet ci-dessous :