Une grande nouveauté pour le fils de Charles Lafortune et Sophie Prégent

Quelle bonne nouvelle!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,269 1.3k Partages

Charles Lafortune s'est fait bien malgré lui le porte-parole de la cause de l'intégration des personnes ayant un handicap sur le marché du travail. On se rappellera qu'après une décision du géant américain Wal Mart de mettre fin à son programme d'intégration des personnes handicapées au travail, Lafortune avait piqué une sainte colère qui avait été très médiatisée.

Et on comprend que c'est une cause qui tient particulièrement à coeur à l'animateur de La Voix, lui-même père d'un garçon souffrant d'un trouble du spectre de l'autisme. Le beau Mathis a aujourd'hui 16 ans et il s'approche à grands pas de l'âge où les garçons et filles décrochent leur premier emploi. Mais il est clair que dans le cas d'un enfant autiste, ce n'est pas aussi évident.

Par contre, la nouvelle année scolaire qui débute sera synonyme d'intégration en de préparation en vue du marché du travail, pour Mathis.

Dans la plus récente édition du magazine Échos Vedettes, on peut lire: «Il va commencer à faire des stages cette année, c'est autre chose. Ça va plus ressembler à du travail; c'est une forme d'intégration.»

On apprend aussi que le beau Mathis a passé une partie de son été dans un camp de répit: «Il recommence l'école mercredi (29 août). Il est allé dans un camp de répit cet été et il a fait toutes sorties d'activités. Deux éducatrices étaient avec lui: une, les lundis et mardis, et une autre, du mercredi au vendredi. Il va très bien. Il a 16 ans et il est rendu plus grand que moi. Il chausse du 15 et moi du 12!»

Un discours émouvant

L'animateur de La Voix, s'est retrouvé au coeur de l'actualité au cours des derniers mois suite à une décision de Walmart concernant l'intégration des personnes différentes au travail. Lafortune est revenu sur le dossier durant ses remerciements du Gala Artis en saluant toutes les entreprises qui font leur effort pour intégrer les personnes différentes sur le marché du travail, au moment d'aller chercher son prix comme Personnalité masculine de l'année.

«Moi ce soir j'ai réalisé que c'était la 12e année en ligne que j'étais nommé dans la catégorie personnalité de l'année. J'avais gagné trois fois et je me disais que je ne le gagnerais plus. C'est toujours étrange. Et on ne pouvait pas préparer ça parce qu'on ne savait pas qu'on était nommés cette année. Mais c'est vraiment quelque chose qui est complètement en dehors de notre travail et qui est très gênant, bizarrement. Les gens qui nous disent qu'ils n'apprécient pas ce qu'on fait mais qui on est.»

À ce moment, Lafortune prend une pause et se met à avoir les yeux plein d'eau.

«Je ne suis pas le genre à m'offusquer sur les réseaux sociaux ou à vouloir toujours avoir une opinion sur tout. Mais quand j'ai vu une petite trisomique de 32 ans se retrouver dans un parking et pas savoir pourquoi elle ne pouvait plus travailler, j'ai vraiment été en ta... Et je ne veux pas revenir là-dessus. Je voudrais au contraire saluer toutes les entreprises qui participent au plateau de travail pour les jeunes adultes qui sont différents. Il y en a plein. De Jean-Coutu à Tim Hortons à Lowes, au Musée des Beaux-Arts, à Loto Québec... D'intégrer ces gens là dans la société c'est quelque chose d'extrêmement important, parce que quand on vit avec la différence, on se demande qu'arrivera-t-il d'elle ou de lui lorsque nous ne serons plus là. 

Et je crois que c'est beaucoup ça que vous saluez ce soir en m'honorant et je le prends au complet. Merci énormément. Ayez pas peur de saluer la différence. Ne faites pas comme s'ils n'existaient pas. Des fois ils sont non verbaux, ils ne parlent pas mais ils entendent et vous n'êtes pas neurochirurgiens ou psychiatres donc vous ne savez pas vraiment ce qu'ils comprennent ou pas. Parlez-leur. Allez vers eux. Prenez le temps. La vie est plus lente pour eux. Mais soyez en interaction. C'est juste ça qu'ils demandent. De réaliser pleinement leur vie différente. 

Dans le char en m'en venant je me demandais si je devais parler de ça. Et ma blonde a dit: "Non, parle pas de ça!" J'ai vraiment échoué, mon amour. Lamentablement. Mais ma vie je l'ai vraiment réussie...à nous trois!»

Partager sur Facebook
1,269 1.3k Partages

Source: Échos Vedettes · Crédit Photo: Instagram