Une célébrité québécoise victime d'harcèlement sexuel brise le silence!

Dégueulasse...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,770 1.8k Partages

Pénélope McQuade a toujours eu du caractère et elle vient de le prouver une fois de plus avec une retentissante sortie contre le sexisme et le harcèlement sexuel sur les médias sociaux et dans les médias en général.

Dans une entrevue accordée à LaPresse+, la populaire animatrice ne mâche pas ses mots et s'en prend aux losers qui harcèlent les vedettes féminines sur le web.

« J’ai reçu trois vidéos [récemment] où un homme se masturbait. Quand j’ai voulu le signaler, j’avais deux choix : bloquer l’utilisateur, ce qui ne l’empêche pas de continuer à faire ce qu’il fait, ou le signaler comme "indésirable". Mais ce n’est pas du [pourriel], c’est du harcèlement », clame d'abord Pénélope.

« Nous sommes tous confrontés sur les réseaux sociaux à des commentaires agressifs et méchants. […] Ce qui se passe en ligne existe aussi dans la société. Comme bien des filles, il m’est aussi arrivé de me faire mettre la main aux fesses par un patron ou de me faire suivre dans une ruelle. C’est la réalité des femmes », poursuit-elle.

« Les commentaires qui sont faits aux femmes sont souvent de nature sexuelle. On va attaquer mon look plutôt que mon contenu. […] Pourquoi me traites-tu de chienne, de vache, de frustrée, alors que je te parle de politique ? », demande l'animatrice des Échangistes.

Et n'allez pas croire que cette mentalité toxique ne s'applique que sur le web.

« [Une comédienne] m’a récemment raconté s’être fait dire au début de sa carrière qu’elle aurait besoin de coucher avec quelqu’un pour avoir des rôles, ou sinon d’avoir de plus gros seins. Je parlais aussi [il n’y a pas longtemps avec une autre actrice] qui s’est fait dire de s’habiller plus ‘‘sexy’’ quand elle montait sur scène. C’est assez fascinant qu’on en soit toujours là », conclut Pénélope McQuade.

Au nom de toutes les femmes, merci Pénélope!

Pour lire son entrevue complète, on vous invite à consulter la publication ci-dessous.

Partager sur Facebook
1,770 1.8k Partages

Source: La Presse+
Crédit Photo: Facebook