Un géant du cinéma hollywoodien s'éteint à 86 ans

Repose en paix...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
19 19 Partages

Journée triste pour le milieu du cinéma hollywoodien, alors qu'on apprend que le réalisateur Milos Forman est décédé, à l'âge de 86 ans. Reconnu comme l'un des meilleurs réalisateurs de son temps, Forman a notamment reçu à deux reprises l'Oscar du meilleur réalisateur. C'était en 1976 pour le film One Flew Over the Cuckoo's Nest, et en 1985 pour Amadeus.

Né en République Tchèque en 1932, plus précisément dans la ville de Caslav, à l'est de Prague, Milos Forman a vécu de très près les horreurs de la Deuxième guerre mondiale, lui qui a perdu ses deux parents dans des camps de concentration nazis.

« Il est décédé paisiblement, entouré de sa famille et de ses proches », a affirmé sa femme Martina, dont les propos sont rapportés par l'agence de presse tchèque CTK.

Parmi les autres grands films qu'il a réalisés au cours de sa glorieuse carrière, on retrouve notamment Hair (1979), Ragtime (1981), Valmont (1989), Larry Flint (1996), Man on the Moon (1999) et Goya's Ghosts (2006). Il avait également reçu une nomination aux Oscars pour Larry Flint.

De la République Tchèque aux États Unis

Au cours de la décennie 1960, Milos Forman a rejoint la Nouvelle vague de cinéastes de l'ex-Tchécoslovaquie qui se sont en quelque sorte dressés contre le régime communiste. C'est dans cette période qu'il se fait connaître grâce  des films comme L'As de pique, Les amours d'une blonde, et Au feu, les pompiers.

Milos Formar part vivre aux États Unis, après un passage par la France, tout juste avant l'occupation de la Tchécoslovaquie par les forces du Pacte de Varsovie, en 1968.

Jeunesse et formation

Miloš Forman est né à Čáslav, dans l'ancienne Tchécoslovaquie. Il devient orphelin après la déportation et la mort de ses parents à Auschwitz. Son père avait participé à la résistance tchèque contre l'occupant allemand, et sa mère fut arrêtée pour avoir participé à des affaires illégales dans une épicerie.

Il est élevé avec ses frères par le reste de sa famille. Après quelques études à l'université publique de Poděbrady (qui a, entre autres, compté parmi ses étudiants Václav Havel), il entre à l'École du cinéma de Prague : la FAMU. Il y réalise plusieurs courts métrages, et se lance ensuite dans la mise en scène de comédies. Son premier long métrage, L'As de pique (1963), le fait connaître au-delà des frontières de son pays. Ses œuvres tchécoslovaques (Les Amours d'une blondeAu feu, les pompiers !), auxquelles il donne une couleur de satire sociale, rompent avec le ton conformiste et l'académisme des productions communistes de l'époque.

En 1968, la répression du Printemps de Prague l'oblige à émigrer. Lors des événements, il se trouve à Paris pour négocier les termes du contrat de son premier film américain. Sa société de production tchécoslovaque le licencie directement, prétextant qu'il est sorti illégalement du territoire.

Il s'établit ensuite à l'Hotel Chelsea de New York. Il devient plus tard professeur de cinéma à l'université Columbia, où il a notamment pour étudiants Kathryn Bigelow, Martin Brossollet, Yves Lavandier, Ntshavheni Wa Luruli et James Mangold, son protégé. En 1977, Forman est naturalisé américain.

Toutes nos pensées à la famille et aux proches en ces temps difficiles. Regardons un extrait du film culte Amadeus, pour garder en souvenir tout le génie de Milos Forman.

Partager sur Facebook
19 19 Partages

Source: La Presse
Crédit Photo: Fotolia