Un dernier tour de piste pour Johanne Fontaine

Tellement touchant...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
876 876 Partages

Johanne Fontaine a laissé tout le Québec en deuil, lorsqu'elle a rendu l'âme le 11 octobre dernier. Ça fera bientôt un mois que la comédienne qui a inspiré tout le Québec nous a quittés, mais on aura l'occasion de la voir une dernière fois, jeudi, alors qu'elle fera une apparition remarquée à l'émission Les dieux de la danse, diffusée à 20h sur les ondes d'ICI Radio-Canada Télé. Bien sûr, les tournages ont eu lieu il y a quelques mois et c'est à titre posthume qu'elle participera aux quarts-de-finale de la compétition de danse.

Mais c'était un grand rêve pour elle de participer à l'émission. Et son passage, aux côtés du comédien Marcel Leboeuf, s'annonce extrêmement émouvant. Il y a quelques semaines, la journaliste de La Presse Nathalie Petrowski a raconté toute l'épopée de Johanne Fontaine aux Dieux de la danse et c'est une histoire absolument renversante. Voici quelques extraits de son texte: 

« Chose certaine, Johanne Fontaine, qui nous a quittés la semaine dernière, rêvait de faire Les dieux de la danse. Elle en rêvait depuis longtemps. Elle en avait parlé à ses amis, l’avait laissé savoir à des gens de télé dans l’espoir que le mot se passe et se rende aux oreilles des producteurs de l’émission. Finalement, à la fin de l’hiver dernier, voyant ses forces s’amenuiser et la fin, cette putain de fin qu’elle rejetait de tout son être, mais qu’elle voyait approcher à pas de loup, Johanne Fontaine a décidé de prendre les choses en main et de demander carrément aux producteurs de l’émission de la laisser participer à la nouvelle saison, de la laisser danser une dernière fois, une dernière fois avant de mourir.

Mis au parfum du projet, son médecin le lui a vivement déconseillé en plaidant qu’elle allait raccourcir sa vie de six mois. Johanne lui a répondu que si c’était pour souffrir six mois de plus, elle préférait abréger sa vie en dansant. »

«À la mi-juillet, les répétitions pour un numéro de danse contemporaine ont commencé. Cette fois, lorsque Marcel a vu Johanne arriver, il a compris qu’il devrait danser pour deux. Sa partenaire n’avait plus de tonus, plus d’énergie, elle était pâle comme la mort, sa peau plus mince que du papier, piquée de partout, ravagée par les trop nombreuses chimios. Et comble du malheur, l’amoureux de Johanne venait d’être hospitalisé après un sérieux accident de moto. « Johanne quittait les répétitions pour aller à l’hôpital à la fois pour elle et puis pour son chum. C’était fou, mais surtout, ça prenait un courage incroyable. Et du courage, Johanne en avait à revendre. Encore une fois, il n’était pas question pour elle d’abandonner. »

Avant l’enregistrement de leur deuxième prestation à la fin de juillet, Marcel est allé voir Serge Denoncourt en catimini. « Je l’ai supplié de nous éliminer à la fin. Je ne l’ai pas dit à Johanne parce que, la connaissant, elle serait revenue une troisième fois, mais je me disais que ça n’avait plus de sens. Il fallait qu’elle se repose. Reste qu’à la fin du numéro, quand on s’est pris dans les bras, j’ai vraiment vécu un des plus beaux moments de ma vie. »

Si ce n’est déjà fait, on vous incite fortement à lire le texte en intégralité.

Voici d’ailleurs la performance de Johanne Fontaine à l’émission Les Dieux de la danse, diffusée le jeudi à 20 h sur les ondes d’ICI Radio-Canada Télé.

« Sur notre plancher de danse, tu as célébré la vie. Que tu puisses en inspirer d’autres à respirer le bonheur le plus longtemps possible malgré la maladie. Au revoir Johanne! »

Partager sur Facebook
876 876 Partages

Source: La Presse
Crédit Photo: Facebook